AQUITAINE

Histoire de la province d'Aquitaine


     

L'Aquitaine, région historique du sud-ouest de la France et région formelle des peuples aquitains (basques ou ibères ?) ne peut résister à Crassus, lieutenant de César, qui en 56 av. J.C. obtint sa soumission toute entière. Elle est définitivement conquise en 52 av. JC. Auguste de passage à Dax, organisera l'Aquitaine en province romaine, l'étendant de toutes parts.

La Novempopulaine (pays des neuf peuples) nait à la fin du IIe siècle de l'Aquitaine, laquelle s'était séparée de ses peuplades celtes, désormais constituées en Aquitaine seconde, avec Bordeaux pour capitale. Dans le pays des neuf peuples (Tarbelles, Vasates, Elusates, Convènes, Ausques, Consoranes, Lactorates, Boiates, Illuronenses), les agglomérations quittent les hauteurs pour s'établir dans les vallées et les plaines. Elusa devint la capitale de la Novempopulaine. Le latin, langue officielle, fut bientôt admis par la population.

L'Aquitaine sera évangélisée par Saint-Orens et par Saint-Sernin, au IVe siècle.

Elle passe sous domination des Wisigoths en 412, qui chassent les autres envahisseurs, prennent Toulouse et Bordeaux avant de se diriger vers l'Espagne. Ils obtiennent de l'empereur romain Honorius l'Aquitaine et la Novempopulaine. Ils étendent leur domaine depuis la Loire et le Rhône, jusqu'au sud de l'Espagne et s'installent en royaume. Après avoir persécuté les chrétiens aquitains, l'arrivée du nouveau roi wisigoth, Alaric II, met un terme aux exactions. Il essaye même de se faire reconnaître comme protecteur de la population locale et fait rédiger les droits des peuples gascons dans un recueil connu comme le Breviaire d'Alaric.

Mais les Francs, arrivés sur la Loire, bénéficient de l'appui d'une population qui attendait Clovis comme un libérateur. Il met fin au royaume wisigoth en triomphant d'Alaric II à Vouillé, près de Poitiers (507). Clovis intègre l'Aquitaine au Regnum Francorum.

Les basques se renforcent et s'étendent sur ce territoire qui leur est familier. Entre 660 et 670, suite à l'alliance des Aquitains et des Basques, l'ancien royaume de Toulouse renaît avec à sa tête, Lupus, puis Eudes. Après avoir conquit les trois quart de l'Espagne les Arabes d'Abd-el-Raman franchissent les Pyrénées et saccagent l'Aquitaine. Les Francs de Charles Martel, venus au secours d'Eudes, les massacrèrent à Poitiers en 732. Cette intervention valut l'hommage du duc d'Aquitaine.

Avec l'arrivée de Charlemagne sur le trône, la France est réorganisé en duchés, marches et comtés. Après avoir soumis le nouveau duc Sanche Ier, il installe sur le territoire, des comtes et des évêques francs. En 781, le futur Louis le Pieux, fils de Charlemagne, est sacré roi d'Aquitaine. Ce royaume d'Aquitaine, entièrement soumis à l'autorité de Charlemagne, allait de la Loire au Languedoc et avait deux capitales : Bordeaux et Toulouse.

Dans ce qui était l'ancienne Novempopulaine, le roi franc Louis le Pieux, reconnaît à Sanche Mitarra le gouvernement de la Vasconie. C'est à cette époque qu'apparut dans les textes le duché de Gascogne (852) dont Sanche Mitarra fut le premier Duc.

Les comtes de Poitou s'intéressent aux richesses de l'Aquitaine et au prestigieux titre ducal. Ils s'emparent du titre et vont donner naissance à l'une des plus illustres dynasties d'Europe, dont le dernier fleuron est Richard Coeur-de-Lion, fils d'Alienor de Poitou. La dynastie poitevine des comtes-ducs règne sur le duché d'Aquitaine jusqu'en 1157. Parmi les plus célèbres, Guillaume III Tête d'Etoup de 951 à 963, Guillaume IV Fiers-à-bras de 963 à 994, Guillaume IX le Troubadour de 1086 à 1127, et Guillaume X de 1127 à 1137. Les puissants comtes-ducs de Poitou vont réussir à mater les révoltes des seigneurs gascons très indisciplinés, et faire de l'aquitaine un duché très puissant.

Par son mariage avec Alienor de Poitou, duchesse d'Aquitaine, Louis VII s'empare du duché. Mais il divorceront et la même année Alienor se remarie avec Henri II de Plantagenêt. Le duché bascule dans l'empire anglo-angevin.

Puis il est progressivement démembré par la reconquête capétienne des XIIe et XIIIe siècles. Au cours de la guerre de 100 ans, l'Aquitaine est reconquise par le roi de France. Bien morcelée, elle va alors se diviser en 2 grandes structures: Guyenne et Gascogne. La province est rattachée définitivement à la France en 1472.

Elle est répartie entre les généralité de Bordeaux, Auch et Montauban, puis divisée en 7 départements (Aveyron, Dordogne, Gers, Gironde, Landes, Lot, Lot-et-Garonne) plus des éléments du Tarn-et-Garonne.

         

Index | France | Aquitaine | Histoire de l'Aquitaine.
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page. ©2017 Société Vexillologique de l'Ouest