L'ABSIE-EN-GATINE

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de l'Absie


     

Armoiries de la ville de l'Absie

 


Drapeau de la Gâtine


Drapeau du Poitou-Charentes

 

[79] POITOU. DEUX-SEVRES. GATINE. L'ABSIE. Commune de Gâtine du canton de Moncontant et de l'arrondissement de Parthenay. A l'extrémité sud du Massif-Armoricain, l'Absie se situe au centre d'un triangle formé par les villes Bressuire, Parthenay et Fontenay-le-Comte. Population 1.050 habitants.

Origine du nom de la commune de l'Absie : anciennement Absia (en 1120), La Sye (en 1255), Notre-Dame de Lasie en Gastine (en 1301), L'Assye en Gastine (en 1389), puis L'Absye (en 1553), son nom viendrait du latin abbatia qui désigne l'abbaye bénédictine, fondée en 1120, sous la protection des seigneurs de Parthenay.

Drapeau de l'Absie : le drapeau reprend les armes de la commune posées et étendues sur toute l'étoffe.

Blason de l'Absie : les armes de l'Absie sont celles de la famille Appelvoisin qui figurent à plusieurs endroits dans l'église. Appelvoisin, seigneur de Saint-Paul-en-Gâtine dès 1345, puis
du Bois-Chapeleau de la Chapelle-Thireuil, portait de gueules à la herse d’or. Sur le blason de l'église, les barres de la herse sont prolongées jusqu’au bord de l’écu pour former une grille. Le blason est supporté par des anges et couronné de la mitre des abbés de l’abbaye de l’Absie.

Histoire de l'Absie : dévastée au cours des invasions normandes, la première église de l'Absie-en-Gâtine n'était plus qu'une ruine lorsque Pierre de Bunt la redécouvre. Encouragé par Pierre II (évèque de Poitiers), il y établit un ermitage à la fin du XIe siècle. En 1120, Giraud de Salles y fonde une abbaye cistercienne (la plus ancienne du diocèse de Poitiers). L'abbaye sera, en 1182, érigée en abbaye royale par Alienor de Poitou. Considérablement enrichie par les donations successives des seigneurs locaux, l'abbaye de l'Absie devient très puissante. Au XIIIe siècle, les moines de l'Absie participent à l'assèchement du nord du Marais Poitevin, avec les moines des abbayes poitevines environnantes (Maillezais, Nieul-sur-l'Autise, Saint-Maixent et Saint-Michel-en-l'Herm), l'abbaye relevant de l'évêché de Poitiers, puis de Maillezais en 1317. La guerre de Cent-Ans ruine l'abbaye de l'Absie et stoppe net son développement. Construite en granit, l'église fut complétement détruite. Au XVe siècle les abbés Bernard et François d'Appelvoisin reconstruisent totalement l'abbatiale. Au XVIe siècle les Huguenots chassent les moines et occupent les bâtiments. Au XVIIe siècle l'abbaye relève de l'évêché de La Rochelle.

La commune initiale se situait à La Chapelle-Seguin, mais l'église de La Chapelle-Seguin tombait en ruine. Des démarches furent entreprises pour solliciter la mise à disposition de l'église de l'Absie, pour l'exercice du culte, ce fut accepté. En 1836, le chef-lieu de la paroisse fut transféré à l'Absie par un décret de Louis Philippe. Au XIXe siècle, grâce à l'action bénéfique de la chaux, les terres "gâtées" deviennent fertiles et l'agriculture prospère alimentant foires et marchés. L'Absie devient un centre important d'échange commercial et d'artisanat.

Les Guerres de Vendée - le drapeau noir
Dans un premier temps, la République est plutôt bien accueillie à l'Absie et les patriotes rejoignent le bataillon de chasseurs de La Châtaigneraie. Mais la levée en masse et les atteintes à la religion, brisent net les élans républicains.
En 1793, au coeur de la Vendée Militaire, une première bande royaliste est repoussée, mais le général républicain Chalbos signale au Ministre de la Guerre, que la campagne est hostile avec une concentration de 12.000 rebelles dans la région.

La guerre de Vendée fera son lot de victimes dans les deux camps, traumatisant la population et installant une ferme volonté de paix. Si bien qu'en 1831, lorsque la bande de Boismé s'essaya à terroriser la population, la réaction fut immédiate et énergique. Le maire et son adjoint demandent au préfet des armes et munitions et menacent d'aborer un drapeau noir, en lieu et place du drapeau tricolore. Le 27 juin 1831, ils écrivent au préfet "il est temps d'en finir avec les proclamations, quand les citoyens sont percés de baïonnettes, mis en joue ou rossés du seul fait de leur attachement à nos institutions. Jamais depuis seize ans l'administration n'a montré autant de faiblesse, d'insouciance et d'incapacité... Si les chouans reviennent nous ne garderons plus aucune mesure. Nous subsituerons le drapeau noir au drapeau tricolore et nous cesserons de verser nos contributions à un gouvernement qui n'a pas la force ou la volonté de nous protéger". La menace a du paraître suffisant sérieuse, peu de temps après, la commune accueille 400 hommes du IIIe bataillon du 46e de Ligne, chargés de rétablir l'ordre et de protéger la population de l'Absie et des communes environnantes.

Liens et sources :
- site de la ville de l'Absie.
- site de la Communauté de Communes Terre de Sèvre.
- site de l'Eglise de l'Absie - Diocèse de Poitiers.
- site de Pescalis.
- site du Pays de Gâtine.
- site du Comité d'Animation de l'Absie.
- photos aériennes de l'Absie.

 

Index | France | Poitou-Charentes | Gâtine | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de l'Absie-en-Gâtine.
©2001 - 2017 Société Vexillologique de l'Ouest | © Thierry Gilabert
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.