Drapeau brestois

BREST

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Brest


     

Armoiries de Brest

Armoiries de la ville de Bres

t

 


Société des Régates de Brest


Yacht-Club de la rade de Brest

Drapeau de la Bretagne
Drapeau de Bretagne


Drapeau des troupes d'infanterie de Marine
de Brest - 1772

 

[29] BRETAGNE. FINISTERE. BREST. Sous-Préfecture, ch.-l. d'arrondissement sur la rade de Brest. 200.000 habitants. Université. Port militaire avec arsenal. La presqu'ile de Crozon est devenu la base des sous-marins atomiques. Le port de commerce brestois a un trafic orienté vers l'industrie agroalimentaire. La réparation navale est active grace à une grande forme de radoub accessible aux superpétroliers. Brest est le siège d'un grand centre de recherches océanologique lié au Centre National pour l'Exploitation des Océans.

Histoire de Brest : port gallo-romain connu sous le nom de Gesocribate, Brest fait partie du comté de Léon puis du duché de Bretagne. La ville passe à l'Angleterre en 1342, est assiégée par Du Guesclin et retourne à la Bretagne en 1397. Du temps de la Ligue, les Espagnols s'installent sur les rives sud du Goulet dont ils seront chassés en 1594. Brest se développe et l'importance de la ville s'accroit grâce à l'installation de la marine royale du Ponant et la construction du port militaire,sur l'initiative de Richelieu, dont l'oeuvre est poursuivie par Colbert et Vauban. C'est par ces deux hommes que Brest est organisée comme puissant port de guerre, où seront armées la plupart des flottes engagées contre l'Angleterre aux XVIIe et XVIIIe siècles. Le règne de Louis XVI marque l'apogée de Brest. Siège de l'ecole Navale à partir de 1830, Brest est au cours de la 1re GM la tête de ligne principale des convois américains. Occupé par les allemands en 1940, le port devient un des plus importants repaires de leurs sous-marins et est, de ce fait totalement détruit par les bombardements aériens alliées. La ville n'est libérée par les Américains que le 18 septembre 1944. La base navale sera reconstruite apres 1945 et la ville complètement transformée. Brest a retrouvé son rôle principal depuis 1965 comme base de l'Escadre de l'Atlantique et centre de construction naval avec son arsenal. D'autres installation renforcent encore l'importance du port : la base aéronavale de Landivisiau, la pyrotechnie de Guenvenoz, le Centre de Roche-Douvres. Brest est également le siège de nombreuses écoles, comme le Collège Naval, l'Ecole des Mousses, le Centre de Formation Maritime, l'Ecole de Maistrance du Pont, le centre d'Instruction Navale, les Ecoles Techniques des Constructions Navales et les Ecoles Nationales supérieures d'ingénieurs des techniques d'armement. En 1972, le service hydrographique et océanographique de la marine a été transféré a Brest.

Origine du drapeau : le drapeau reprend les armoiries de la ville de Brest, misent en bannière (étendues sur toute l'étoffe). Selon Rault, Brest aurait eu blanc à croix noire avec une bande rouge au flottant. Sur un portulan du XVIe siècle, on retrouve ce drapeau accompagné de quatre mouchetures d'hermines dans chaque quartier.

Origine des armoiries : les armoiries municipales se décrivent Parti de France et de Bretagne, alias parti au I d'azur à trois fleurs-de-lys d'or ; au II d'hermine. La première mention de ces armoiries date de 1683. En 1809, sous l'Empire, la ville de Brest "aspira à la faveur d'être élevée au rang de bonne ville" et de se doter d'armoiries d'Empire, mais aucun projet n'arriva à terme avant la Restauration, si bien que la ville sollicita l'usage de ses anciennes armes et obtint satisfaction en 1826.

Drapeau historique de Brest : les troupes d'infanterie de marine de Brest utilisaient un drapeau carré rouge chargé de la croix blanche de France semée de fleurs de lys, accompagnée de quatre ancres de marine d'or.

Autres drapeaux : la Société des Régates de Brest utilise un pavillon blanc chargé d'une croix de St-André bleue accompagné de quatre mouchetures d'hermine. Le Yacht-Club de Brest fait flotter une flamme bleue et rouge chargée d'un triangle blanc herminé.

Liens et sources :
- site officiel de la ville de Brest.
- site officiel du port de Brest.
- information Tourisme à Brest.
- information Tourisme Finistère.
- Université de Bretagne Occidentale.
- Grand Dictionnaire Encyclopédique Larousse.
- dessin du blason Robert Louis.

 

Index | France | Bretagne | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Brest.
©2001 - 2017 Société Vexillologique de l'Ouest | Dessins © Thierry Gilabert
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.