CONFOLENS

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Confolens


     

Armoiries de la ville de Confolens

 


Drapeau du Poitou-Charentes

  [16] POITOU-CHARENTES. CHARENTE. CONFOLENS. Sous-préfecture du nord-est du département de la Charente, situé au confluent de la Vienne et du Goire. La ville présente de nombreux vestiges féodaux, l'église St-Barthélémy (XIe siècle), St-Maxime (XIIIe siècle) et de vieilles demeures. Capitale de la Charente-Limousine, la région est caractérisée par son parlé intermédiaire entre langue d'oïl et langue d'oc. Marché agricole entre Poitou, Limousin et Angoumois, la ville est connue pour son festival de musiques du monde. Population 3.005 habitants (les Confolentais).

Origine du nom de Confolens : vient de "confluent". La ville est située au confluent de la Vienne et du Goire.

Histoire de Confolens : le premier bourg se trouve à l'endroit où la voie romaine, allant de Bourges à Angoulème, traverse la rivière Vienne. Les vestiges découverts laissent à penser qu'un pont antique existait déjà à l'époque gallo-romaine. La première mention de Confolens date du XIe siècle. La ville créée et développée par les seigneurs de Chabanais, est divisée en deux par la Vienne. Véritable ville-frontière, chaque rive a été rattachée à une province, la partie ouest de la ville appartenait au Poitou et dépendait du diocèse de Poitiers, la partie est appartenait au limousin et au diocèse de Limoges. Au XIIe siècle, de puissantes fortifications sont édifiées à Confolens et à St-Germain-de-Confolens, afin de protéger la région des puissants comtes de la Marche et du Poitou. Au XVIe siècle, elle s'émancipe de la tutelle de Chabanais. La baronnie est érigée en comté en 1604 par le roi Henri IV. En 1714, l'élection de Confolens, jusqu'alors rattachée à la généralité de Limoges, revient à la généralité de Poitiers. Champagne-Mouton quitte l'élection de Niort pour gagner celle de Confolens, le faubourg du Goire restant dans la généralité de Limoges. En 1764, le consulat de Confolens est supprimé et remplacé par une mairie et des échevins. Ces charges sont électives jusqu'en 1774, puis établies à titre d'offices. Une délibération du corps de la ville de Confolens, en date du 5 avril 1777, indique que le pont Vieux était toujours défendu par ses trois tours dites de Saint-Maxime, du Mi et de Saint-Barthélemy. En 1791, la ville devient siège de sous-préfecture. ,La gare de Confolens est inaugurée le 31 juillet 1887. Après la Première Guerre mondiale, la population de Confolens s'effondre.

Drapeau de Confolens : Il est divisé horizontalement en deux bandes, la première jaune et la seconde bleue. Borchant sur le tout au centre, figurent les armes de la ville.

Armoiries de Confolens : d'or au pont de trois arches d'argent sommé de trois tours du mesme, posé sur des ondes d'azur d'argent, surmonté des trois lettres capitales C, F et L de sable.

Liens et sources :
- site de la ville de Confolens.
- site de l'Office de Tourisme de Confolens.
- site du Pays de Charente-Limousine.
- site du Festival de Confolens.
- site du Rugby Club Confolens.

 

Index | France | Poitou-Charentes | Charente | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de Confolens.
©2001 - 2017 Société Vexillologique de l'Ouest | © Thierry Gilabert
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.