Drapeau de la France

FRANCE

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la France.


 

armoiries de la France

 

globe

 

 

sceau
sceau
sceau
sceau
sceau
sceau
sceau

 

[FRA] FRANCE. République Française. Etat de l'Europe occidentale, membre de l' Union-Européenne couvrant 549 200 km2, peuplé de 60 000 000 habitants. Le territoire de la France est bordé au nord et à l'est par la Belgique, le Luxembourg, l'Allemagne, la Suisse et l'Italie, au sud par l'Espagne. La manche sépare la France et le Royaume-Uni, ainsi que l'Irlande. La France a retrouvé ses frontières naturelles (Mer du Nord, Rhin, Alpes, Méditerranée, Pyrénées et Océan Atlantique). Capitale Paris. Langue officielle : français.

Histoire de la France : résumé.

Drapeau de la France : le drapeau français, emblème national de la France et de la Ve République, le tricolore bleu, blanc et rouge à bandes verticales, est l'héritier d'une longue histoire symbolique française. Les trois couleurs du drapeau français ont toutes les trois symbolisé la France et son souverain, ensemble ou séparément, jusqu'à ce quelles soient définitivement associées sous la Révolution Française, d'abord sous forme de cocarde. Ensemble, elles représentent l'union des couleurs de la ville de Paris et du blanc du roi de France. L'alliance des trois couleurs était donc le symbole de l'alliance du roi, du peuple et de la Nation, et reste le symbole d'une France unie. > plus d'infos. Tout naturellement les trois couleurs sont devenues les symboles de la France et des Français, les couleurs de la Liberté et elles devaient flotter partout. Le drapeau français figure donc l'union de ces trois couleurs. Si les couleurs firent l'unanimité, la disposition des bandes (horizontales ou verticales, bleu ou rouge en premier, etc... ), n'a pas toujours été la même. > plus d'infos. De nos jours, le drapeau français fait l'unanimité, il est l'emblème officiel de la République Française. Tous les partis politiques se l'approprient, toutes les confessions s'y retrouvent et pour certains le drapeau français synthétise bien à lui seul, l'union de la France (le bleu), des Français (le rouge) et du représentant de la Nation, suggéré par la bande blanche marquée du sceau du Président de la République, ou de son monogramme. > plus d'infos.

Officialisation du drapeau français : dans la constitution de la Ve République de 1946 (confirmé en 1958), est posé dans l'article II que l'emblème de France est le drapeau tricolore. Il représente les Français, le pays, la République et la Nation.

Armoiries de la France : les armoiries historiques de la France, sont les armoiries d'azur à trois fleurs-de-lys d'or (bleu fleur-de-lys or). Ces armoiries sont restées les armoiries de la France, après la Révolution, jusqu'en 1792, mais après la Convention, le port d'armes héraldique a été considéré comme signe de féodalité. L'art héraldique fut alors perçu par comme un art aristocratique et la République ne se dota pas de nouvelles armoiries. Ceci explique pourquoi la France, pourtant berceau de l'héraldique, n'a pas aujourd'hui d'armoiries officielles. La jeune et "moderne" République ne pris pas d'armoiries proprement dites, bien qu'elle fit hypocritement un très grand usage d'emblèmes et de symboles : pour les usages républicains et civils, l'administration française a mis en place tout un système représentatif, plus ou moins heureux comme le faisceau de licteur, le monogramme RF ou le blason tricolore. Parmi tous ces symboles, les plus emblèmatiques sont le faisceau de licteur et les branches de chênes et d'olivier entrecroisées. Les pseudos armoiries de la République Française se composent donc d'une pelte, un bouclier large inspiré de la pelta (bouclier grec en forme de croissant) terminée par une tête de lion à dextre et d'une tête d'aigle à senestre. Au centre de la pelte, figure le monogramme RF sur un fond bleu. L'écu est posé sur un faisceau de licteur (dans la Rome antique, ces faisceaux étaient portés par des licteurs, officiers chargés d’exécuter les sentences. La Révolution Française réinterprétera ce symbole, le faisceau représente désormais l’union et la force des citoyens français réunis pour défendre la République), une branche d'olivier (symbole de paix) et une branche de chêne (symbole de pérénité) croisées. Le sceau et l'emblème de France figurent la République Française par une représentation de Marianne et un faisceau de licteur sur deux branches, d'olivier et de chêne, en sautoir, portant une plaque sur laquelle on trouve les lettres "RF" entrelacées. Nombre de personnes considèrent aujourd'hui que les seules armoiries de France logiques et légitimes restent celles aux fleurs-de-lys, associées aux nouveaux symboles républicains.

Sceau de la France : sceau de 1848. Marque distinctive et signe d'autorité, le sceau est détenu au Moyen-Age et sous l'Ancien Régime par les différents pouvoirs civils et par le roi lui-même. Le sceau sert à "sceller" c-à-d fermer un document, le rendre officiel, inviolable. Le sceau actuel de la République est celui de la IIe République, frappé en 1848. Aujourd'hui on utilise le sceau pour des occasions très officielles comme des modifications de la Constitution. Le chancelier, Garde des Sceaux, est installé en 1718 dans un hôtel qu'occupe toujours place Vendôme à Paris, le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux.

Un décret de 1792 a fixé pour la première fois le contenu du nouveau sceau de la République : une femme debout tient une pique surmonté d'un bonnet en forme de ruche et de l'autre bras un faisceau de licteur. Napoléon s'est doté d'un sceau portant les motifs typiques de l'Empire comme les abeilles et la couronne impériale. Les rois Louis XVIII et Charles X ont repris une iconographie proche de l'Ancien Régime, avec des fleurs-de-lys. Quant à Louis Philippe, il introduit le drapeau tricolore à côté des armes de la famille d'Orléans.

Un arrêté du 8 septembre 1848 définit le sceau de la IIe République, encore utilisé de nos jours. Le graveur des monnaies, Jean-Jacques Barré, exécute le nouveau sceau de l'Etat sans respecter exactement les termes du décret. Le sceau reprend les attributs de la République : une femme assise, effigie de la Liberté, tient de la main droite un faisceau de licteur et de la main gauche un gouvernail sur lequel figure un coq gaulois. Une urne portant les initiales SU rappelle la grande innovation que fut l'adoption du suffrage universel direct en 1848. Aux pieds de la Liberté, se trouvent des attributs des beaux-arts et de l'agriculture. Le sceau porte comme inscription "République Française Démocratique une et Indivisible" sur la face et au dos deux formules "Au Nom du Peuple Français" et "Egalité, Fraternité". L'arrêté de 1848 définit également le type de sceaux ou de timbres que doivent utiliser les tribunaux et les notaires. Les IIIe, IVe et Ve République ont repris le même sceau. Sous la IVe République, il semble que seule la Constitution ait été scellée. Depuis 1958, le sceau est de cire jaune pendant sur un ruban de soie tricolore. La presse servant à établir le sceau est conservée dans le bureau du Ministre de la Justice qui porte toujours le titre de "Garde des Sceaux".

Symboles de la France : la fleur-de-lys est le symbole premier de la France en dehors de tout régime politique. Marianne est devenue l'allégorie de la République. C'est sous la IIe République qu'elle apparait et fini par s'imposer comme l'effigie de la République à partir des années 1880. Elle est visible dans chaque mairie à côté du portrait du chef de l'Etat. Marianne est également l'incarnation de la France dans son ensemble, de la France protectrice du peuple et de la Nation.

Symboles de la France : Marianne. Marianne incarne la République Française. Marianne est le visage choisi pendant la Révolution Française pour représenter la Liberté et la République. Son bonnet est appelé "bonnet phrygien". Symbole de liberté, le bonnet phrygien était porté par les esclaves affranchis en Grèce et à Rome. Un bonnet de ce type coiffait aussi les marins et les galériens de la Méditerranée et aurait été repris par les révolutionnaires venus du Midi. L'appellation Marianne viendrait du prénom Marie-Anne, qui était très répendu à l'époque. Sous la IIIe République, les statues et les bustes de Marianne se multiplient, appréciant le caractère "sage" et fédérateur des Français de la Marianne. Le bonnet phrygien est parfois remplacé par un diadème ou une couronne.

Fleur emblèmatique de la France : la fleur-de-lys. La fleur-de-lys symbolise la France, la France dans son ensemble, l'héritage de la France et l'héritage français notamment en-dehors de l'hexagone. La fleur-de-lys au naturel est l'emblème floral de la France.

Hymne national français : la Marseillaise. Ecrit par Rouget de l'Isle en 1792 lors de la guerre contre l'Autriche, ce chant de guerre est devenu l'Hymne National officiel de la République Française en 1879 sous la IIIe République. Ce chant sera rebaptisé suite à la montée sur Paris des Fédérés Marseillais venus porter renfort aux troupes militaires. Les Marseillais l'adoptent comme chant de marche, et, en arrivant aux Tuileries, les couplets sont repris par la foule, qui nommera ce chant "La Marseillaise".

Animal emblèmatique de la France : le sanglier. Le sanglier est l'emblème par excellence de la France. L'association du sanglier à la France remonte aux origines de notre pays. Cette association a perduré avec plus ou moins d'intensité jusqu'à nos jours. Emblème très présent durant l'Antiquité, le sanglier est l'emblème des peuples celtes gaulois. Tous les Gaulois se retrouvent derrière le sanglier, qui est figuré partout. Le sanglier est toujours aussi populaire en France au Moyen-Age, où les valeurs sont appréciées. Le sanglier est l'animal totémique de la France.

Animal emblèmatique de la France : le coq. Le Coq est l'animal attribué aux Gaulois par les Romains par dérision, au regard de la similitude des mots latins. Le coq apparaît sur des monnaies gallo-romaines, à la suite d'un jeu de mots à partir des mots latin "gallus" signifiant à la fois coq et gaulois. Disparu au Haut-Moyen-Age, on le retrouve en Allemagne dès le XIVe siècle pour évoquer la France. A partir du XVIe siècle, le Roi de France est parfois accompagné de cet oiseau sur certaines gravures. La Révolution Française en a fait un plus large usage. A partir de 1830, le coq réapparait et par une ordonnance du 30 juillet 1830, le coq gaulois doit surmonter les drapeaux de la Garde Nationale. Sous la IIIe République, la grille du parc du Palais de l'Elysée, construite à la fin du XIXe siècle, est ornée d'un coq. La République Française lui préfère aujourd'hui le symbole de la Marianne. Il perdure aujourd'hui comme emblème sportif.

Fête nationale française : Le 14 juillet, c'est le jour de la Fête Nationale depuis la IIIe République (loi du 06 juillet 1880). Le 14 juillet 1790 (un an après la prise de la Bastille qui a avait marqué le début de la Révolution Française) a eu lieu la Fête de la Fédération qui fêtait l'unité de tous les Français. C'est en souvenir de cette union que chaque année le 14 juillet est un jour férié.

Devise emblèmatique de la France : Liberté - Egalité - Fraternité. La devise de la République française trouve son origine à la Révolution. Les deux premiers mots sont actés dans la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. Le troisième terme, la Fraternité, est inclus lors de la IIe République. La devise dans son ensemble deviendra officielle pendant la IIIe République. En tant que Français, on pense que chacun d'entre nous naît libre et à égalité avec les autres. On pense aussi qu'on doit, pendant notre vie, faire preuve de fraternité, aider les autres. Ces valeurs font notre fierté et nous représentent partout dans le monde.

Le faisceau de licteur de la République : les faisceaux sont constitués par l'assemblage de branches liées autour d'une hache par des lanières. Dans la Rome antique, ces faisceaux étaient portés par les licteurs, officiers au service des Magistrats et dont ils exécutaient les sentences. Le faisceau de licteur a été repris pendant la Révolution Française pour représenter l'union de tous les Français (symbolisés par les branches) autour d'une même cause (la Liberté). L'Assemblée constituante impose, en 1790, les faisceaux comme emblème de la France. Le faisceau de licteur devient un des symboles de la République Française Une et Indivisible, tel un faisceau. Il est repris sur le sceau de la Ire République puis sur celui de la IIe République, toujours en usage aujourd'hui. En 1913, le Ministère des Affaires Etrangères adopte un faisceau de licteurs surmonté d'une hache et recouvert d'un bouclier sur lequel sont gravées les initiales RF, des branches de chêne et d'olivier entourent le motif. Le chêne symbolise la justice, l'olivier la paix. En 1953, une commission se réunit au Ministère des Affaires Etrangères et adopte le projet de l'artiste Robert Louis « d'azur au faisceau de licteur posé en pal, sur deux branches de chêne et d'olivier, passées en sautoir, le tout d'or, lié par un ruban du même, chargé de la devise en lettres de sable Liberté-Egalité-Fraternité ».

La partie centrale du motif représente des faisceaux constitués par l'assemblage de branches longues et fines liées autour d'une hache par des lanières. Les faisceaux sont recouverts d'un bouclier sur lequel sont gravées les initiales RF (République Française). Des branches de chêne et d'olivier entourent le motif. Le chêne symbolise la justice, l'olivier la paix. Le faisceau de licteur est un emblème très souvent utilisé pour représenter la République française, même s'il n'a aujourd'hui aucun caractère officiel.

Drapeaux historiques de la France :
- part. I : des origines à 1790.
- part. II : de 1790 à nos jours.

Drapeaux des présidents de la République Française : résumé.

Drapeaux des rois de France : résumé.

Drapeaux du Royaume de France : résumé.

Armoiries du Royaume de France : résumé.

Drapeaux des provinces françaises : carte - liste - résumé.

Drapeaux des régions françaises : carte - liste - résumé.

Drapeaux des départements français : carte - liste - résumé.

Drapeaux des villes françaises : résumé.

Liens et sources :
- site du Président de la République. Drapeau.
- site du Premier ministre - Gouvernement.
- site du Ministère des Affaires Etrangères.
- site de la Société Française de Vexillologie.
- Pierre Gay > site personnel.
- Pascal Vagnat > site personnel.
- Whitney Smith, Les drapeaux à travers les âges et dans le monde entier.


 

Index | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la France.
Utilisation gratuite des images et fichiers HD sur demande, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.
©2001 - 2021 Société Vexillologique de l'Ouest.