Drapeau de la France

ROYAUME DE FRANCE

Drapeaux, armoiries et emblèmes du Royaume de France.


Blason de la France

 

 

 

 

 





 

[FRA] FRANCE. République Française. Etat de l'Europe occidentale, membre de l' Union-Européenne couvrant 549 200 km2, peuplé de 60 000 000 habitants. Le territoire de la France est bordé au nord et à l'est par la Belgique, le Luxembourg, l'Allemagne, la Suisse et l'Italie, au sud par l'Espagne. La manche sépare la France et le Royaume-Uni, ainsi que l'Irlande. La France a retrouvé ses frontières naturelles (Mer du Nord, Rhin, Alpes, Méditerranée, Pyrénées et Océan Atlantique). Capitale Paris. Langue officielle : français.

Histoire de la France : résumé.

Origine du drapeau français : le drapeau de France, emblème national de la France et de la Ve République, le tricolore bleu, blanc et rouge à bandes verticales, est l'héritier d'une longue histoire symbolique française. Les trois couleurs du drapeau français ont toutes les trois symbolisé la France et son souverain, ensemble ou séparément, jusqu'à ce quelles soient définitivement associées sous la Révolution française, d'abord sous forme de cocarde. Ensemble, elles représentent l'union des couleurs de la ville de Paris et du blanc de la maison royale de France. > plus d'infos. Tout naturellement les trois couleurs sont devenues les symboles de la France et des Français, les couleurs de la Liberté et elles devaient flotter partout. Le drapeau français figure donc l'union de ces trois couleurs. Si les couleurs firent l'unanimité, la disposition des bandes (horizontales ou verticales, bleu ou rouge en premier, etc... ), n'a pas toujours été la même. > plus d'infos. De nos jours, le drapeau français fait l'unanimité, il est l'emblème officiel de la République Française. Tous les partis politiques se l'approprient, toutes les confessions s'y retrouvent et pour certains le drapeau français synthétise bien à lui seul, l'union de la France (le bleu), des Français (le rouge) et du pouvoir, suggéré par la bande blanche marquée du sceau du Président de la République, ou de son monogramme. > plus d'infos.

Officialisation du drapeau français : dans la constitution de la Ve République de 1946 (confirmé en 1958), est posé dans l'article II que l'emblème de France est le drapeau tricolore. Il symbolise la République et la Nation.

Armoiries de la France : les armoiries historiques de la France, sont les armoiries royales d'azur à trois fleurs-de-lys d'or (bleu fleur-de-lys or), mais après la Révolution, le port d'armes héraldique a été considéré comme signe de féodalité. L'art héraldique fut alors perçu comme un art aristocratique, et la République ne se dota pas de nouvelles armoiries. Ceci explique pourquoi la France, pourtant berceau de l'héraldique, n'a pas aujourd'hui d'armoiries officielles. La jeune et "moderne" République ne pris pas d'armoiries proprement dite, bien qu'elle fit très grand usage d'emblèmes et de symboles : pour les usages républicains et civils, l'administration française a mis en place tout un système représentatif, plus ou moins heureux comme le monogramme RF ou le blason tricolore. Parmi tous ces symboles, les plus emblèmatiques sont le faisceau de licteur républicain et les branches de chênes et d'olivier entrecroisées. Le sceau et l'emblème de France figurent la République Française par une représentation de Marianne et un faisceau de licteur sur deux branches, d'olivier et de chêne, en sautoir, portant une plaque sur laquelle on trouve les lettres "RF" entrelacées. Nombre de personnes considèrent aujourd'hui que les seules armoiries de France légitimes restent celles aux fleurs de lys.

Les regalia


Blason « France ancien »,
d’azur semé de fleurs de lys d’or.

Les regalia, dans le royaume des Francs puis le royaume de France, sont indissociables du sacre. Ils sont apparus avec le premier sacre d’un roi (le premier Carolingien) en 751. Auparavant, sous les Mérovingiens, les symboles royaux se résumaient à l’élévation sur le pavois, le circuit dans le royaume (qui symbolise la prise de possession du territoire), le nom (transmission du nom dynastique) et la longue chevelure (siège de pouvoir sacré et de force selon la tradition biblique). Les regalia médiévaux, conservés à l’abbaye de Saint-Denis, ont pratiquement tous disparus ou furent détruits sous la Révolution française.

  • La couronne, symbole de royauté. La couronne dite de Charlemagne, en or massif, pesait près de 4 kilos, avec 48 précieuses réparties dans le cercle et les fleurons. Celle de Saint Louis, d’or fleurdisée et gemmée, était dite abriter une épine de la couronne de Jésus-Christ.
  • L’épée du sacre, dite joyeuse, du nom de l'épée de Charlemagne dans la Chanson de Roland. Emblème guerrier mais aussi protecteur, car le roi doit protéger l’Eglise s’il le faut par les armes.
  • La main de justice. Le roi rend justice, au nom d’un pouvoir religieux. Les trois premiers doigts sont ouverts et symbolisent la trinité : le pouce (le roi), l’index (la raison), le majeur (la charité). Les deux derniers, repliés, représentent la foi catholique.
  •  Le sceptre. Symbole de l’autorité, le sceptre est un bâton ornemental ressemblant à une masse d’arme. Le sceptre de Charles V, dit de Charlemagne, est l’un des rares regalia à avoir été conservé ; il est exposé au musée du Louvre.

Parmi les autres regalia,

  • les éperons d’or (le roi ne doit pas oublier sa condition de chevalier), l’anneau (qui incarne l’union du roi et de son peuple), et les instruments liturgiques (dont le Calice de Saint Rémi et la Sainte Ampoule).
Image Contenu
Blason « France moderne »,
d'azur aux trois fleurs de lys d'or.

Les armoiries

Les armoiries ne sont apparues qu’au XIIe siècle, avec la science du blason qu’est l’héraldique. Jusqu’à la fin de la monarchie française, les fleurs de lys d'or sur champ d'azur resteront au cœur des armoiries royales. L’emblème de la fleur de lys provient, non pas du lys que l'on trouve dans les jardins, mais des iris jaunes qui poussaient à l’époque en abondance le long des rives de la Lys, un affluent de l’Escaut. La fleur de lys elle-même est devenue un symbole de pureté, associée à la Vierge Marie, protectrice des rois.
Au Moyen Âge, sous le règne des Capétiens directs, puis des Capétiens-Valois, les armoiries royales ne connurent que deux variantes :

  • le blason fleurdelysé de « France ancien » : champ d’azur semé de fleur de lys (c’est-à-dire sans nombre). La première apparition attestée des fleurs de lys comme emblème du roi et du domaine royal date de 1211, sur un sceau du futur Louis VIII.
  • le blason fleurdysé de « France moderne » : le nombre de lys est fixé à trois sur le champ d’azur, par Charles V en 1376 en l’honneur de la Sainte Trinité.

 

Symbole de la France : Marianne est devenue l'incarnation de la République. C'est sous la IIe République qu'elle apparait et fini par s'imposer comme l'effigie de la République à partir des années 1880. Elle est visible dans chaque mairie à côté du portrait du chef de l'Etat.

Fleur emblèmatique de la France : la fleur-de-lys. La fleur-de-lys symbolise la France, la France dans son ensemble, l'héritage de la France et l'héritage français notamment en-dehors de l'hexagone.

Hymne national français : la Marseillaise.

Animal emblèmatique de la France : le sanglier. Le sanglier est l'emblème par excellence de la France depuis son existence la plus ancienne. Le sanglier est aussi l'emblème des peuples celtes gaulois. Le Coq est l'animal emblématique attribué aux Gaulois par les Romains au regard de la similitude des mots latins.

Fête nationale française : Le 14 juillet, c'est le jour de la Fête Nationale depuis le début de la IIIe République (loi du 06 juillet 1880).

 


 
Index | France | Drapeau du Royaume de France.
Utilisation gratuite des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page. ©2018 Société Vexillologique de l'Ouest