LA ROCHELLE

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de La Rochelle

     

Blason de La Rochelle

 

 


Société des Régates Rochelaises


Yacht-Club Classic

Drapeau de l'Aunis
Drapeau de l'Aunis


Drapeau du Poitou-Charentes

[17] POITOU-CHARENTES. CHARENTE-MARITIME. AUNIS. LA ROCHELLE. La Rochele (en poitevin). Préfecture et chef-lieu de la Charente-Maritime, capitale de l'Aunis, en bordure de l'Océan Atlantique, La Rochelle est le premier port économique du centre-ouest et de la région Poitou-Charentes-Vendée. Port de pêche et de plaisance, La Rochelle est également port d'exportations céréalières et d'importations de bois et d'hydrocarbures. Les activités portuaires industrielles ont été déplacées du port historique et se trouvent maintenant sur la zone La Rochelle - La Palisse. Population 80 000 habitants (les Rochelais).

Origine du nom de La Rochelle : l'étymologie du nom vient de "petit rocher", en latin Rupella. Le terme franc rocca remplaça le nom latin, pour devenir Rocella "petite roche" et enfin Rochella.

 

IL ETAIT UNE FOIS LA ROCHELLE
"ROCHELLA" 

 

Vers l'an mille, "Rochella" est un village de pecheurs,mais la prospérité croissante du port a partir du XII è siecle est surtout lié à la construction navale et à une production intensive du vin dans les environs. Ce port intéresse le duc Guillaume d'Aquitaine, pour assurer la promotion de son port, le duc accorde vers 1135 les premiers privilèges a ceux qui viendront s'y installer.Le duc d'Anjou Henri de Plantagenet, devenu roi d'Angleterre,
accorde en 1175, droit de commune aux Rochelais.En 1224, à l'issue du premier siège de la ville par le roi de France Louis XIII négocient leur abandon définitif du parti Anglais et jurent fidélité en échange de nouveaux privilèges.

 

 

LE GRAND SIEGE

 

En Juillet 1627, la flotte Anglaise commandée par le duc de Buckingham tente de prendre l'ile de Ré ,face à La Rochelle. La garnison royale de St Martin résiste jusqu'à l'arrivée des régiments Français qui profitent des circonstances pour encercler La Rochelle. Le 10 Septembre les Rochelais tirent leur premier coup de canon contre les troupes royales,annoncant le début du siège.
Le cardinal de Richelieu confie à l'ingénieur Clément Métezeau l'édification d'une digue pour fermer la passe qui mène au port. Cinquante neuf vaisseaux chargés de pierres et coulés forment l'assise de ce formidable édifice de 1475 mètres de long,constitué d'éléments de poutres assemblées. Les Rochelais conduits d'une main ferme par leur maire Jean Guiton, résistent jusqu'en Octobre, la ville se rend le 1 er Novembre 1628, à l'issue de plus de treize mois de siège.
 

LES PIONNIERS DU CANADA

 

Au cours du XVII è siècle, le port de La Rochelle participe activement au peuplement du Canada.Venus de la ville, mais aussi des campagnes et provinces voisines, les candidats à l'émigration sont nombreux. Environ 1300 contrats d'engagement ont été retrouvés dans les registres des notaires Rochelais. Après avoir travaillé pour leur engagiste, généralement trois ans, les engagés pouvaient acquérir une concession
qui, défrichée et mise en valeur, leurpermettait de vivre et d'entretenir leur famille. Robustes et volontaires, ils ont laissé une descendance souvent très importante.Il n'est pas rare de retrouver actuellement à La Rochelle des Canadiens venus en pélerinage sur les traces de leurs ancetres.
 

CHATEAU ROYAL

 

L'ancien chateau royal de La Rochelle édifié vers 1175 sous les rois Plantagenets, était renforcé de tours et entouré de profondes douves alimentées en eau. Mieux connu à partir de 1215, il était aux XIII-XIVe siecle le symbole du pouvoir royal dans la ville. En 1372, les Rochelais le détruisent après en avoir chassé la garnison anglaise. Les tours subsistantes, converties en prisons royales,
ne disparaitront qu'au XVIIe siecle. L'actuelle place de Verdun en marque l'emplacement.

 

 

 

 

Histoire de La Rochelle : la ville n'apparaît dans les chartes qu'à partir de 1023 après la ruine de Châtelaillon, capitale de l'Aunis et ancien port des comtes de Poitou. Il fallait aux Comtes du Poitou un port puissant, ils vont créer La Rochelle et en faire le port de commerce pour tout le Poitou, l'Aunis et la Saintonge, avec octroi de commune par Aliénor d'Aquitaine. Successivement anglaise ou française durant la guerre de 100 ans, la ville devint rapidement l'un des principaux ports maritimes français, du XIVe au XVIIe siècles. De la ville partirent bon nombre de colons pour l'Amérique. Centre du protestantisme poitevin et saintongeais, la ville dut subir un siège de 6 mois en 1573, puis un autre plus héroïque encore, mais aussi plus meurtrier en 1627-1628. Ses privilèges retirés de nombreux protestants rochelais partirent vers les Pays-Bas ou les pays baltes. La ville se donna toute entière au commerce maritime avec le Canada. La révocation de l'Edit de Nantes, la cession du Canada à l'Angleterre, la perte de la Louisiane et le blocus continental frappèrent durement le grand port, dont l'activité se ralentit terriblement au XIXe siècle.
En 1944, les troupes allemandes se replient à La Rochelle et combattront jusqu'à l'armistice en 1945.

Drapeau de La Rochelle : drapeau logotype L.O.B. "logo on a bedsheet" (blanc avec le logo de la ville au centre).

Autres drapeaux rochelais : résumé.

Armoiries de La Rochelle : de gueules au vaisseau d'or équipé d'argent, sur une mer de sinople ; au chef d'azur à trois fleurs de lys d'or. Alias au chef de France. Armoiries confirmées en 1696, puis en 1827 par une ordonnance de Charles X.

Devise de La Rochelle : Servabor Rectore Deo
"Je suis gardé Dieu étant mon guide" ou "Je sais préserver avec Dieu pour guide" selon les auteurs. Ses armes et sa devise sont une allusion à la prospérité de son port et de son commerce maritime.

Associations maritimes rochelaises :
- la Société des Régates Rochelaises utilise une flamme blanche chargée d'une croix bleue avec au centre ses armoiries, en conformité avec la tradition des pavillons à croix de La Rochelle.
- le Yacht-Club Classic utilise une flamme bleue portant un "Y" blanc horizontal et un triangle rouge chargé d'une étoile blanche.

Liens et sources :
- Grand Dictionnaire Encyclopédique Larousse.
- Armorial des Communes de Charente-Maritime.
- Pasch G. - Drapeaux et pavillons des villes maritimes françaises - in Neptunia 1962
- site officiel de la Ville de La Rochelle.
- site de la Communauté d'Agglomération de La Rochelle.
- site de l'Office de Tourisme de La Rochelle.
- site de la C.C.I. de La Rochelle.
- site du Port de plaisance de La Rochelle.
- site du Port Atlantique La Rochelle - La Pallice.
- site de l'Aéroport de La Rochelle.
- site de l'Aquarium de La Rochelle.
- site de l'Université de La Rochelle.
- site du Forum de La Rochelle.
- site de la Société des Régates Rochelaises - Ecole.
- site du Stade Rochelais Rugby.
- racines rochelaises

- autre site sur les emblèmes de La Rochelle.

Texte et dessins : Thierry Gilabert - Octobre 2001.


Armoiries de La Rochelle

     

LA ROCHELLE

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de La Rochelle

 
     
 
     
Index | France | Poitou-Charentes | Aunis | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de La Rochelle
 
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.
©2016 Société Vexillologique de l'Ouest | Dessins © Thierry Gilabert