Drapeau des Essarts

LES ESSARTS

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville Les Essarts.


 


Essarts en Bocage

Blason Les Essarts


 

Vendée
Drapeau de la Vendée

Drapeau de la Vendée Militaire
Drapeau de la Vendée Militaire


Drapeau du Poitou Historique

 

 

[85] POITOU. VENDEE. LES ESSARTS. Chef-lieu de canton de la Vendée dont le nom signifie "lieux défriché". Depuis 2016, la commune a été regroupée avec Boulogne, Sainte-Florence et l'Oie pour former Essarts-en-Bocage. La commune a rejoint la Communauté de Communes Saint-Fulgent - Les Essarts. 

Origine du nom des Essarts : les mots essards ou essarts trouvent leur origine lors des grands défrichements du Moyen-Age. Il vient du bas-latin exsartum "défrichement", qui a donné le verbe essarter (défricher) et le nom à de nombreuses localités des pays d'oïl. Rien qu'en Vendée, il existe une quinzaine de toponyme en -essarts.

Histoire des Essarts: les premières traces d'occupation des lieux datent de l'époque celtique (gauloise), puis romaine. Au IXème siècle un premier donjon en bois entouré d'une palisssade fut construit sur une motte. Une seignerie dépendante de la vicomté de Thouars y fut établie et les maitres du lieu firent bâtir un château en pierre au XIIIe siècle. Cette forteresse fut toujours la propriété des familles d' Aspremont, de Chabot, de Vivonne, de Blois, de Penthièvre. La fille de Louis Armand de Lespinay, un des derniers seigneurs des Essarts, épousa le vicomte Bonabes de Rougé. Ses descendants possèdent toujours le château. Pendant les guerres de Vendée, l'église romane des XIIe et XIIIe siècles, fut totalement détruite par les sanguinaires colonnes infernales, et seules quelques parties du château ont pu leur résister. De l'ancienne église, le portail d'entrée en pierre de granit fut transporté pierre par pierre dans le parc du château. Cependant, l'ancienne crypte existe toujours et est encore visitable, grâce à des travaux de restauration entrepris dans les années 70.

Drapeau de la ville des Essarts : d'hermine au chef au hissant rouge chargé de deux épis de bleds d'or et d'une grappe de vigne blanche feuillée d'or. Il vient des armes mises en bannière, étendues sur toute l'étoffe, avec basculement du chef à la hampe, conformément aux usages poitevins et de la France de l'Ouest.

Armoiries de la ville des Essarts : d'hermine au chef de gueules chargé de deux épis de bleds d'or et d'une grappe de vigne d'argent feuillée d'or. Ces armes sont celles des Vivonnes augmentées d'une grappe symbolisant la culture de la vigne et de deux épis de blé, symbolisant l'activité agricole du village.

Officialisation : par délibération municipale.

Liens et sources :
- Municipalité des Essarts.
- Pays de Saint-Fulgent - Les Essarts.
- site de l'Office de Tourisme du pays des Essarts.
- Froger Pressensé - Armorial de communes de Vendée.
- JL. Le Quellec - Dictionnaire des Noms des Villes de Vendée.
-
JL. Le Quellec - La Vendée Mythologique et Légendaire.


 

Index | France | Poitou-historique | Vendée | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville des Essarts.

Utilisation gratuite des images, si la mention "©dessin Thierry Gilabert avec permission" et la source "Société Vexillologique de l'Ouest" sont indiquées, avec un lien renvoyant sur cette page.
©2001 - 2018 Société Vexillologique de l'Ouest