LIBOURNE

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Libourne


     

Armoiries de la ville de Libourne

 

Dapeau de l'Aquitaine
Drapeau de l'Aquitaine

 

[33] AQUITAINE. LIBOURNE. Sous-préfecture de la Gironde, bastide aquitaine, Libourne se situe au confluent de l'Isle et de la Dordogne. A 40 mn de Bordeaux, la ville de Libourne est au coeur des vignobles Saint-Emilion et Pomerol. La ville compte 24.506 habitants (les Libournais). Libourne est jumelée depuis 1965 avec Schwandorf (Allemagne), depuis1977 avec Keynsham (Grande-Bretagne), et depuis 1979 avec Logrono (Espagne).

Origine du nom de Libourne : En mai 1268, Edouard d'Angleterre, duc d'Aquitaine, décide de fonder une bastide à l'emplacement du village portuaire de Fozera (Fougères en gascon). En 1269, la construction de la bastide est entreprise par le lieutenant du roi d'Angleterre, Roger de Leyburn. Une ville se développe et prend le nom de son bâtisseur : Leyburn. Leyburn se transformera en Libourne. Variantes françaises et latines : Leyburnis, Leyburnia, Liburnia, Libourne.

Histoire de Libourne : un village celtique du nom de Condate (ce qui signifie confluent en gaulois) accueille les premiers habitants du site. Au XIe siècle est entreprise la construction de l'église Saint-Jean dans une zone proche, marécageuse et couverte de fougères. Le quartier prendra le nom de Fozera (Fougères en occitan). Au XIIIe siècle, avec la domination anglaise sur l'Aquitaine, la région va se convrir de bastides. Roger de Leyburn construit pour le roi d'Angleterre Edouard 1er, celle de Fozera. Roger de Leyburn donnera son nom à la ville qui se développe grâce au commerce maritime britannique (vin, laine et sel). Française, Libourne prospère toujours avec le commerce florissant du sel, venu des Charentes ou de Bretagne. En 1541, la gabelle est imposée à la Saintonge et l'Angoumois, provinces qui ne payaient pas cet impôt. La population se révolte et les insurgés attaques Libourne. En 1652, lors de la Fronde, la ville est assiégée par les troupes françaises. Les bâteaux hollandais commercent le vin et le lin. Au XVIIIe siècle, un nouvel essor du commerce du vin vers l'ouest de la France et les pays de l'est enrichi la ville. Au XIXe siècle la ville sort de ses murs, et au siècle suivant, elle poursuit son développement.

Drapeau de la ville de Libourne : il scrit : d'here.

Armoiries de Libourne: le blason de Libourne fait référence à la vocation portuaire de la ville et à son commerce maritime. D'azur au vaisseau d'argent sommé de trois fleurs-de-lys d'or, voguant sur une mer ondée d'argent chargée d'un croissant de sable. En 1462, Louis XI concéda à la ville de droit de surmonter d'une fleur-de-lys chacun des mâts du navire des armoiries. Les armoiries ont été confirmées par lettre patentes en 1461 et en 1472. La signification officielle des armoiries est la suivante :
- la couronne comtale rappelle que Libourne est une ville libre.
- le navire rappelle que la ville est un port fluvial et maritime.
- le croissant symbolise la confluence de l'Isle et de la Dordogne.
Deux palmes au naturel supportent la devise de la ville.

Devise de la ville de Libourne : Insula Liburnium Ouranius. La divise signifie "Libourne entre l'Isle et la Dordogne".

Liens et sources :
- site de la Ville de Libourne - Histoire et patrimoine.
- site de la Communauté d'Agglomération du Libournais.
- site de l'Office de Tourisme de Libourne.
- site de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Libourne.
- site du Festival Fest-Arts.
- site du Libourne Aéroclub.
- site de l'U.A.L. Rugby.
- site du F.C. Libourne.

- site du Club-Nautique de Libourne.

 

Index | France | Aquitaine | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Libourne
©2001 - 2017 Société Vexillologique de l'Ouest | © Thierry Gilabert
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.