Drapeau de Moncontour

MONCONTOUR-DE-POITOU

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Moncontour


     

Armoiries de Moncontour

 

Drapeau du Poitou-Charentes
Drapeaux du Poitou-Charentes


Moncontour de Bretagne

Ville de même importance que son homonyme poitevine, qui a également été le théatre d'une bataille décisive dans l'histoire nationale.

 

[86] POITOU. VIENNE. MONCONTOUR. Chef-lieu de canton du nord-ouest du département. Population 980 habitants (les Moncontourois).

Origine du nom de Moncontour : anciennement Monte Contorio et Monte Comitoris au XIe siècle, le nom fait référence au mont sur lequel le château comtal est situé. Le village s'est formé autour du château dont il subsiste toujours l'imposant donjon carré. Deux thèses s'opposent quant à la signification du nom de Moncontour, l'une faisant de Moncontour "le mont du vassal du comte" issu de Mons Contor, l'autre "le mont du trésorier" à partir de l'ancien français Conteor. Pendant la Révolution Moncontour fut appelé Montagne-sur-Dive. Rapidement Moncontour retrouva son nom, complété par de Poitou.

Histoire de la commune : dolmen et épées de bronze témoignent de l'ancienneté de l'occupation humaine sur la commune. Partie du territoire des Pictons, et du Poitou historique, vers l'an mil, Mirebalais et Loudunais furent cédés au comte d'Anjou, tout en restant part du comté de Poitou et dans le diocèse de Poitiers. En 1034, Geoffroy Martel y vainquit Guillaune VI, duc d'Aquitaine. Moncontour  fut fortifié par les comtes d'Anjou. De ce château, il ne reste aujourd'hui plus que l'immense donjon qui domine la ville. Le panorama s'étend sur la région avoisinante et l'on peut voir l'église fortifiée de Saint-Jouin-de-Marne et le donjon de Loudun qui est d'une architecture semblable et de même époque. Avec l'arrivée des armes à feu projetant des boulets, les angles de ces tours devinrent vulnérables et furent remplacées dans l'art militaire par des tours cylindriques alors plus résistantes aux boulets. Les Poitevins, alliés des Anglais, s'emparèrent de la place forte en 1370. Du Guesclin la reprit en 1372. En 1569, les protestants commandés par l'amiral Coligny furent défaits par les catholiques sous les ordres du duc d'Anjou, futur Henri III. En juin 1940 se livre à Moncontour l'un des derniers combats entre Français et Allemands. L'église Saint-Nicolas, inscrite à l'Inventaire des monuments historiques en 1985, relevait de la proche abbaye de Saint-Jouin-de-Marnes.

Origine du drapeau : Il vient directement des armes de la ville étendues sur toute l'étoffe du drapeau. Les armes se décrivent d'or à la croix ancrée de gueules.

Liens et sources :
- site de la Ville de Moncontour.
- site de l'Office de Tourisme de Moncontour.
- Origine des Noms des Villes de la Vienne - Cassagne - Korsak.
- Dictionnaire des Communes de la Vienne - D° Guillement.

 

Index | France | Poitou-Charentes | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Moncontour.
©2001 - 2017 Société Vexillologique de l'Ouest | © Thierry Gilabert
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.