NIORT

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Niort


     


Niort . Drapeau au donjon


Niort . Drapeau logotype

Drapeau du Poitou-Charentes 
Drapeau du Poitou-Charentes

 
[79] POITOU-CHARENTES. NIORT. Niaur (en poitevin). Chef-lieu du département des Deux-Sèvres, la ville de Niort est traversée par la Sèvre Niortaise et compte aujourd'hui plus de 70 000 habitants. Autrefois de taille moyenne, la ville s'est considérablement développée depuis 1945, notamment dans le secteur tertiaire. Niort accueille aujourd'hui, les sièges sociaux de nombreuses mutuelles et assurances.

Histoire de Niort : le nom de la ville de Niort est une déformation de son ancienne appellation Nouioritum,"Nouveau Gué" en celtique (gaulois). Bourg picte, né d'un gué sur la Sèvre et proche de son embouchure (l'océan venait jusqu'à Niort par le Golf des Pictons), Noiordo uico en 940, fut saccagée par les Normands. Elle est reconstruite près d'un château des comtes de Poitou, édifié pour protéger cette zone des incursions. Niort va devenir l'un des ports principaux du Poitou, en relation avec la Flandre. Son histoire est celle du Poitou ; anglaise dans un premier temps puis française, elle est gagnée à la réforme en 1557. Prise par les catholiques en 1569, reprise en 1588, elle sera démantelée par ordre du roi en 1627, mais demeurera un foyer actif du protestantisme. Le port étend ses relations aux poitevins du Canada, et le commerce des fourrures entraîne la mégisserie utilisant le blanc de baleine, activité gravement affectée par la suite, par la révocation de l'Edit de Nantes et la perte du Canada.

Origine des drapeaux : la ville n'a pas de drapeau officiel. Elle communique au niveau vexillologique de façon plus ou moins hasardeuse. On trouve à Niort, la bannière aux armes (présentée en haut à gauche). Pour les évènements sportifs, c'est le drapeau logotype-LOB simple qui est le plus souvent utilisé. Pour d'autres manifestations, la ville utilise le drapeau logotype étiré sur toute l'étoffe. Sur certains bâtiments historiques figurent des drapeaux blancs chargés en leur centre des armes municipales. D'autres drapeaux existent encore, émanant d'initiatives isolées, comme le drapeau armorié au siège du Crédit-Agricole à Niort, comme encore sur le donjon où flotte un drapeau qui, selon les auteurs, reprendrait les couleurs des armes posées en bandes horizontales. Le nombre de bandes, leur ordonnancement et leur symbolique ne correspondent à rien de particulier.

Origine des armoiries : les armoiries niortaises se blasonnent :
d'azur semé de fleurs de lys d'or, à la tour donjonnée d'argent crénelée, maçonnée et ajourée de sable, brochant sur le tout, posée sur une rivière du même mouvant de la pointe.
L'écu est timbré d'un heaume d'argent rehaussé d'or, taré de face, grilleté de sept pièces, retenant par un tortil les lambrequins, cimé de 3 plumes d'autruche d'argent. Il est tenu par 2 sauvages regardant d'argent, leurs cheveux et leur ceinture de feuillage d'or, tenant chacun une massue du même, celui de dextre en pal le long de son flanc dextre, le bras senestre reposant plié sur l'écu, celui de senestre la massue sur l'épaule senestre brochant sur les lambrequins, le bras dextre reposant plié sur l'écu. Le tout posé sur des rinceaux d'or et d'argent aux retroussis d'azur.
Le semé de lys vient des armes de Jean duc de Berry, comte de Poitou. En 1372, les bourgeois de Niort qui aidèrent Du Guesclin à chasser l'étranger de la ville, reçurent la concession royale officielle de faire figurer les fleurs de lys sur leurs armoiries. Les bourgeois de la ville firent sculpter ce blason sur le beffroy de l'hôtel de ville en 1393. La tour donjonnée rappelle le puissant donjou de Niort et ses 2 tours carrées construites en 1158 au château par Henri II Plantagenet et Alienor de Poitou. En pointe les ondes évoquent la Sèvre coulant au pied du château. L'écu est timbré d'un heaume de chevalerie pour rappeler que le Maire de Niort et les échevins recevaient la noblesse héréditaire. Les deux sauvages viendraient des Colliberts qui habitaient au moyen-âge le marais poitevin entourant Niort. Les Colliberts étaient les descendants des celtes vivants dans les marais et autres Pictes qui ont formés la ville de Niort. A l'époque de la découverte du Canada, ces sauvages furent remplacé par des indiens iroquois, car la ville commerçait les peaux avec la Nouvelle-France. Les municipalités abandonnèrent cette évocation et reprirent comme tenant les 2 sauvages.

Les dragons du coeur de la ville de Niort, rue Ricard.
Quatre dragons en bronze tout droit sortis de la Sèvre séparent l'espace central accessible aux voitures et les espaces latéraux réservés aux piétons. Ces dragons permettent aux Niortais de renouer avec une légende qui relate la victoire d'un preux chevalier sur un dragon qui hantait le Marais Poitevin.

Le Dragon de Niort : en 1589, selon la chronique de Niort, un soldat condamné au supplice pour désertion se vit offrir la vie sauve à condition de tuer le dragon qui ravageait le marais aux portes de la ville. Tous les chevaliers qui avaient tenté l'aventure avant lui avaient atrocement péri. Aucune armure, aucun alliage n'avait résisté à la puissance du dragon. Le jeune soldat se fit faire un casque en verre et partit affronter le monstre. Le dragon ne put rien faire contre cette protection inattendue et le soldat occit définitivement la bête. Mais le soldat ôta trop vite son casque et fut atteint par le venin du dragon. La population reconnaissante offrit une sépulture digne au soldat qui avait débarrassé la ville du dragon. Ce tombeau à double pente est toujours visible au musée du Pilori à Niort et constitue une des pièces les plus intéressantes du musée. Il rappelle ce combat. D'un côté est sculpté le soldat en armes, de l'autre un magnifique dragon. Certains auteurs pensent qu'il s'agit d'une épitaphe "parlante", d'autres considèrent que le monstre a réellement existé... De nos jours, en souvenir du dragon légendaire et emblèmatique de Niort, et du courage du soldat niortais, quatre énormes dragons ont été sculptés et s'enfoncent tout le long de la rue Ricard, qui est devenue populairement la "rue des dragons".

Liens et sources :
- site de la ville de Niort.
- site de la Communauté d'Agglomération.
- site de l'Office de Tourisme de Niort.
- site de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Niort.
- site de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de Niort.
- site du CAC - Moulin du Roc.
- site des Chamois Niortais.
- site du Stade Niortais Rugby.
- site du Golf-club de Niort.
- site du Niort Hockey-Club.
- photos aériennes de Niort.
- autre site sur les emblèmes de Niort.

 

Index | France | Poitou-Charentes | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Niort.
©2001 - 2017 Société Vexillologique de l'Ouest | © Thierry Gilabert
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.