ORLEANS

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville d'Orléans


     

Armoiries d'Orléans

 


Drapeaux de l'Orléanais


Bannière armoriée

 

[45] CENTRE. ORLEANAIS. LOIRET. ORLEANS. Chef-lieu de la région Centre et du département du Loiret, située au nord de la Loire. Capitale de l'Orléanais, centre d'échange entre la Beauce, le Val de Loire et la Sologne, Orléans a gardé de ses avantages de situation un secteur tertiaire prépondérant et à bénéficié dès 1960 des lois de décentralisation. Population 112.000 hab. 265.000 hab. agglo.

Histoire de la ville d'Orléans : ville commerçante des Carnutes, antique Cenabum, Orléans se révolte contre César en 52 av. J.-C. Siège d'un évêché au début du IVe siècle, devenue Aurelianum, elle est assiégée en vain par Attila. Clovis s'en empare, y réunit le premier concile de Gaule et en fait la capitale du royaume d'Orléans. En 855 et 895, les Normands ravagent Orléans. Philippe-le-Bel y fonde une université en 1312. Le premier duché d'Orléans fut crée en 1344 par Philippe de Valois. Ville royale, elle est fidèle à Louis assassiné en 1407, soutient les Armagnacs et résiste aux assauts des Anglais jusqu'à sa délivrance par Jeanne d'Arc, le 8 mai 1429. Les guerres de religion troublent fortement la prospérité de la ville. Le chef Huguenot, Louis de Condé, est assiégé dans la ville par le chef catholique, François de Guise. Au XIXe, l'arrivée du chemin de fer permet un nouvel essort économique pour la ville et augmente son rayonnement. Après la Seconde Guerre Mondiale, Orléans meurtrie s'engage dans une vaste opération de reconstruction et se développe au sud de la Loire. Aujourd'hui capitale régionale, Orléans associe dynamisme économique, qualité de vie et rayonnement culturel.

Origine du drapeau : parti or et rouge, telles sont les couleurs d'Orléans. Elles viennent de la livrée royale et non des armoiries municipales, comme c'est le cas en France dans presque 96% des drapeaux. Aux couleurs orléanaises sont ajoutées au centre les armoiries de la ville.

Drapeaux et oriflammes d'Orléans : divisés en deux bandes or et rouge avec ou sans les armoiries municipales au centre.

Blason de la ville d'Orléans : de gueules à trois tiercefeuilles d'argent, au chef d'azur à trois fleurs-de-lys d'or. Alias de gueules, à trois cailloux ou coeurs de lis d'argent, au chef de France. Les trois meubles du champ de l'écu d'Orléans ont difficillement été interprétés au cours de l'histoire. Appelés tantôt cailloux, tantôt coeurs-de-lys et parfois feuilles-de-lierre, aujoud'hui ce sont des tiercefeuilles. A l'origine ces meubles héraldiques devaient être des cailloux. Selon Guillaume Guiart, auteur contemporain de Philippe-le-Bel, en 1304 il y avait au sein de l'armée française un corps d'Orléanais dont les cottes étaient ornées d'écussons chargés de trois cailloux :

Li escuz de gueules estoient
Trois chailloz
(cailloux) i séoient
J'ai entendu par genz seures
Qui porter seult tiex armeures
Quant en fait de Guerre venoit
Li dus qui Orlénois tenoit
.

Sous Henri IV, lorsque Cypierre était gouverneur d'Orléans, les armes de la ville étaient encore appelées des cailloux, car elles donnèrent lieu à ce jeu de mot, "trois cailloux valent mieux que Cypierre (six pierres)". Selon Paillot, dans sa Parfaite science, les armes de l'ancien royaume d'Orléans étaient d'azur, semé de cailloux d'or. Le mot cailloux étant peu héraldique, on lui substitua celui de coeur-de-lys, en faisant subir une légère transformation à la figure. Le dessin prit ressemblance avec une feuille à trois lobes, la tiercefeuille.

Devise de la ville d'Orléans : Hoc Vernant Lilia Corde.

Liens et sources :
- site de la ville d'Orléans.
- site de la ville d'Orléans - Histoire.
- site de l' Office de Tourisme d'Orléans.
- site de l' Académie d'Orléans-Tours.
- site de l' Université d'Orléans.
- site du Diocèse d'Orléans.
- site du Rugby Club d'Orléans - RCO.
- autre site sur les drapeaux orléanais.

 

Index | France | Orléanais | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville d'Orléans.
©2001 - 2017 Société Vexillologique de l'Ouest | © Thierry Gilabert
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.