Drapeau de Redon

REDON

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Redon


     

Drapeau armorié
autre drapeau armorié

Drapeau armorié
Drapeau armorié de Redon

Drapeau du Pays de redon
Pays de Redon

Drapeau breton
Drapeau de la Bretagne

 

[35] ILLE-ET-VILAINE. REDON. Chef-lieu d'arrondissement, sur la rivière Vilaine au confluent avec l'Oust, et le canal de Nantes à Brest. Ancien port fluvial. 9.616 habitants.

Origine du nom de Redon : il vient du gaulois roto- signifiant "roue". Roton en 832, puis Rothon et Rotonum au XIe siècle, Rothono et enfin Redon.

Histoire de Redon : la ville a été fondée en 832 par l'archidiacre du diocèse de Vannes, Conwoïon, au confluent de la Vilaine et de l'Oust. C'est un site protégé naturellement et calme. Conwoïon obtient du seigneur du lieu, Ratvili, la donation d'un espace suffisant pour installer un monastère. La population s'installe peu à peu autour du monastère, et une paroisse est créée. Auour de l'an mil, l'église est reconstruite avec l'abbatiale Saint-Sauveur dont le clocher est le plus beau monument roman de Bretagne. L'abbaye bénédictine rayonne sur un large pays, s'enrichit et étend son influence économique, politique et religieuse. La cité de Redon se voit prendre une importance nouvelle et devient une cité majeur de cette partie de la Bretagne. Ainsi, Henri III d'Angleterre s'y refuge en 1230. Au XIVe siècle débute la construction d'une enceinte fortifiée autour de la ville. François II duc de Bretagne accueille à Redon Louis XI roi de France, en 1462. Au XVIIe siècle, un canal est construit qui va permettre la navigation depuis l'Atlantique jusqu'à Redon. En 1793, les Chouans menacent Redon, mais sont écartés par le général Beysser, une première fois, puis définitivement par le général Hoche, qui sauve la ville du pillage. La commune reste favorable à la Révolution. Faisant suite à la construction du Canal de Nantes à Brest, un bassin à flot est creusé en 1836. Il devient le coeur de la vie redonnaise par son activité portuaire et les industries qui s'implantent autour. Point de rencontre entre le canal Nantes-Brest et le canal Manche-Océan Redon devient le carrefour des voies navigables de l'ouest.

Origine du drapeau : le drapeau de Redon vient des armoiries de la ville, dont il reprend tous les éléments. La partition du drapeau est différente de la partition de l'écu, ce qui, en matière emblèmatique, ne se fait pas. Le chef, comme le champ, disparaissent au profit d'un écartelé contradictoire. Le basculement du chef héraldique à la hampe aurait été judicieux et certainement plus opportun. Le dessin de la nef a également été modifié entre le blason originel et le drapeau créé.

Drapeau actuel de Redon : le drapeau est donc écartelé au I et IV bleu à la nef antique blanche ; au II et III d'hermine. Les drapeaux historiques et traditionnels de Redon sont armoriés. La ville en a fait grand usage jusqu'en 1995, date à laquelle il a été remplacé par le drapeau écartelé.

Blason de Redon : d'azur au vaisseau équipé habillé d'argent, à la pointe ondée du même ; au chef d'hermine.

Devise de la ville : Ker Vihan Brud Vras, en breton, ce qui signifie, "petite ville grand renom".

Logo de Redon : le logo de ville de Redon représente en mode trait, la ville et le port de Redon.

Autres drapeaux de Redon : les antiques drapeaux de Redon étaient tous armoriés (bleu à la nef blanche, au chef d'hermine). Il existe aussi le drapeau du pays de Redon, qui reprend celui de l'abbaye de Redon (rouge à deux crosses or). Enfin, la Confrérie du Marron de Redon à une bannière verte chargé de trois marrons et de trois hermines.

Liens et sources :
- site de la Ville de Redon.
- site de la Communauté de Communes - Pays de Redon.
- site de l'Office de Tourisme du pays de Redon.
- site du Pays Redon-Villaine.
- site du Bagad-Redon.
- site de la Confrérie du Marron de Redon.
- site du Rugby-Club Redonnais.
- autre site de présentation du drapeau de Redon.

 

Index | France | Bretagne | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Redon.
©2001 - 2017 Société Vexillologique de l'Ouest | © Thierry Gilabert
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.