RENNES

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Rennes


     

Armoiries de la ville de Rennes

 


Pays Rennais

Drapeau historique de la Bretagne
Hermine Plain

Drapeau breton
Gwenn ha Du

 
[35] BRETAGNE. ILLE-ET-VILAINE. RENNES. Préfecture et chef-lieu de la région Bretagne et du département d'Ile-et-Vilaine, dans le bassin de Rennes à la confluence de l'Ille et de la Vilaine. 210;000 habitants (Rennais). L'arrondissement compte 29 cantons, 179 communes et 500.000 habitants. Rennes est un centre administratif, commercial, judiciaire, intellectuel et militaire, caractérisé par une croissance lente avant 1950, puis deviendra le centre d'une grande agglomération. Siège de deux universités, la vie est le plus grand centre universitaire de l'ouest. Siège du Parlement de Bretagne.

Histoire de Rennes : Condate, tel est l'ancien nom de la capitale du peuple gaulois des RedonesCondate en celtique (gaulois) signifie "confluent". La ville conserva ce nom jusqu'à l'époque franque. Sous les carolingiens, le comté de Rennes fit partie de la Marche de Bretagne. Nominoë enlève la ville à Charles-le-Chauve (vers 845). Conan Ier le Tort, comte de Rennes, puis son fils Geoffroy Ier, se font reconnaitre ducs de Bretagne. Pendant la guerre de succession de Bretagne, Rennes est assiègée par le duc de Lancastre en 1356 et est délivrée par du Guesclin l'année suivante. Anne de Bretagne réfugiée dans la ville qu'investit Charles VIII y accepte les conditions du roi. Le parlement de Bretagne est définitivement établi à Rennes en 1561. Tombée aux mains des ligueurs, dirigées par le duc de Mercoeur, la ville est reprise pas Henri IV en 1598. La révolte du papier timbrée réprimée, le parlement est exilé à Vannes. En 1765, le parlement de Rennes est le théatre d'un conflit entre le procureur La Chalotais et le duc d'Aiguillon. Après la Révolution, Rennes devient le chef-lieu du département d'Ille-et-Vilaine.

Origine du drapeau : la ville de Rennes emploi un drapeau d'hermine plain chargé des armes municipales en son centre. Le drapeau armorié de Rennes figure les armes municipales misent en bannière.

Origine des armoiries : palé d'argent et de sable, au chef d'argent, chargé de cinq mouchetures d'hermine. Gilles de Languedoc, greffier de la commune de Rennes en 1697, s'est occupé de l'origine des armoiries de la ville. Dans son recueil historique, il rapporte que les plus anciennes pièces figurant l'existence de la commune de Rennes sont de 1410 et 1418, et qu'en 1523, un arrêté ordonna de faire deux sceaux d'argent, gravés aux armes de la ville. Les sceaux apposées au bas des actes et les écussons sculptés sur les portes des hospices de Sainte-Anne et Saint-Yves nous apprennent qu'alors le blason de Rennes était : d'argent, à trois pals de sable, au chef semé d'hermine. L'ignorance des peintres et des sculpteurs a transformé le champ en palé par sa division de six pals égaux, et elle a réduit à quatre les taches d'hermines, ou à cinq. d'Hozier l'a enregistré tel que dans l'Armorial officiel de 1699. Les pals de Rennes rappellent, selon certains auteurs, les palissades de la ville qui a soutenu au XIVe siècle de si nombreux siéges. Le chef d'hermine est pour la Bretagne.

Sources et liens :
- site officiel de la ville de Rennes et de Rennes Métropole.
- site officiel des Archives Municipales.
- site de l'Office de Tourisme de Rennes.
- site de l'Aéroport de Rennes.
- site de l'Université de Rennes I.
- site de l'Université de Rennes II Haute-Bretagne.
- site de l'Académie de Rennes.
- site du Stade Rennais FC.
- site du Stade Rennais Rugby.
- site du Rennes Etudiants Club Rugby.

 

Index | France | Bretagne | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Rennes.
©2001 - 2017 Société Vexillologique de l'Ouest | © Thierry Gilabert
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.