ROCHEFORT

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Rochefort


     

Armoiries de la ville de Rochefort

 


Drapeau du régiment Rochefort

Ce drapeau est visible
à Rochefort aux frontons de plusieurs bâtiments historiques
et de la Mairie.


Drapeau de l'Aunis


Drapeau du Poitou-Charentes

 

[17] POITOU-CHARENTES. CHARENTE MARITIME. ROCHEFORT. Sous-préfecture et chef-lieu d'arrondissemet de la Charente-Maritime, sur la Charente. 26.000 habitants (Rochefortais). 
Rochefort est le siège de l'Ecole de Marine, de l'Ecole de l'Aeronavale et de l'Ecole Technique de l'Armée de l'Air. Ancien port de guerre, Rochefort abrite la célébre corderie royale. Musée naval, Rochefort possède quelques industries.

Histoire de Rochefort : au IXe siècle, le comte de Poitou va bâtir dans les marais de la Charente, sur un petit éperon rocheux, un fort. Roccas Fortis est né pour défendre l'embouchure de la Charente et percevoir les taxes. Le fort s'inscrit dans la ligne de défense des côtes du comte de Poitou, allant de la Charente à la Loire, avec les forts Châtelaillon, Marans, Mauzé, Niort, Talmont, etc... Le comte place à Rochefort un de ses fidèles qui donnera naissance à la famille médiévale des Rochefort. Disputé entre Français et Anglais durant la Guerre de Cent-Ans, la ville sera finalement rattachée au domaine royal au XVIIe siècle. Louis XIV décide la création d'un nouvel arsenal capable de capable de construire rapidement une flotte et de rétablir la puissance maritime de la France et favoriser le commerce avec les colonies. Colbert du Terron est chargé de trouver sur la côte Atlantique un arsenal qui serait également un lieu de refuge, de défense et d'approvisionnement. Rochefort fut choisie pour sa position stratégique, centrale sur le ponant, protégée par les îles et reliée à l'arrière-pays par la Charente. La volonté de créer un port catholique sûr à côté de la rebelle protestante La Rochelle, a également été déterminant. La ville a été construite sur les plans du chevalier de Clerville et fortifiée en 1675 par l'ingénieur Blondel. L'histoire de Rochefort est étroitement liée à celle de la marine à voile. Haut lieu de la construction navale, c'est dans l'arsenal maritime de Colbert, réalisé au XVIIe siècle dans l'avant-dernière boucle de la Charente qu'on a construit, armé et entretenu les frégates et vaisseaux de haut rang de la " Royale ". La ville de Rochefort est réalisée selon un plan en damier. Ceinte de remparts à partir de 1689, elle prend son aspect définitif grâce à Michel Bégon, Intendant de la Marine. Rochefort a été attaquée, sans succès, en 1674 par les Hollandais, en 1699 et en 1803 par les Anglais. Grâce à l'activité intense de l'arsenal, la population rochefortaise croît rapidement,  faisant de Rochefort la ville la plus peuplée du département en 1860. Le faubourg se développe  et l'arrivée du chemin de fer, puis la création de bassins à flot, génèrent un développement important du commerce. Les innovations techniques ont été nombreuses autour de l'industrie navale, technologie de pointe de l'époque. Mais l'arsenal montre ses limites : il ne peut accueillir  les nouveaux cuirassés à cause du faible tirant d'eau et l'envasement constant de la Charente. L'activité de l'arsenal décroît. La ville reste cependant largement associée au domaine militaire. En 1916, un centre d'aérostation maritime est créé, suivi d'un centre-école d'aviation, et enfin d'une base aérienne. Le sous-marin, le cabestan ou encore le bateau-pompe ont été inventés à Rochefort. La destruction des remparts en 19387 ouvre le centre sur de nouveaux faubourgs. Après la IIe Guerre Mondiale, l'arsenal est dévasté. La politique des villes moyennes menée par le gouvernement dans les années 70, va profiter à Rochefort qui amorce une politique de réhabilitation et de développement de nouveaux équipements réutilisant les anciens bâtiments de la Marine. Ainsi la Corderie Royale en ruine, est totalement restaurée et les deux anciens ports de commerce sont désenvasés.
L'arsenal, fermé en 1927, est aujourd'hui restauré et réaffecté. Son site, long de 4 kilomètres, est un lieu culturel et d'économie. La Corderie Royale y est notamment située, ainsi que le Jardin des Retours, mais le sud de l'arsenal reste une zone d'activités qui regroupe plusieurs industries rochefortaises de pointe.

Origine des armoiries : de sable à la nef d'argent, au chef parti en I d'azur à l'étoile à six rais d'or, en II d'or au mont de sable sommé d'un fort du même. Le bâteau représente la vocation maritime de la ville de Rochefort, l'étoile le ponant et mont sommé d'un fort évoque le nom de la ville.

Autres armoiries attribuées à Rochefort : d'azur, à une roche d'or, sommée d'une fleur de lys du même figurent une roche sommée d'une fleur de lys, allusion au nom de la ville et au roi Louis XIV. Sous l'Empire, l'étoile fut remplacée par un N.

Origine du drapeau : le drapeau présenté est une des cinq propositions de drapeau pour la ville de Rochefort. Il s'agissait de donner à Rochefort un drapeau digne de son histoire et de la marine rochefortaise. Celui-ci présenté reprend le pavillon civil de la marine marchande française des XVIIe et XVIIIe siècles, allusion à la glorieuse époque de Rochefort, avec en canton la figure principale des armes de Rochefort et les couleurs identitaires de la ville.

Un grand projet : Reconstruire la frégate de La Fayette !
Rochefort exhale ce parfum d'aventure et d'exotisme propre aux arsenaux qui préparaient les grandes expéditions. De Rochefort sont partis La Fayette pour libérer les Américains, Trivier pour traverser l'Afrique, Caillé pour gagner Tombouctou, Bellot pour parcourir le Pôle Nord et beaucoup d'autres grands navigateurs...
L'Hermione, frégate construite à Rochefort, quitta le port en 1780 embarquant à son bord le marquis de La Fayette, parti dans sa lutte d'indépendance des Etats-Unis d'Amérique.

L'Hermione est aujourd'hui reconstruite dans l'arsenal.

Le chantier a commencé en juillet 1997.
En savoir plus sur la reconstruction de l'Hermione !


Renseignements : Association Hermione - La Fayette
Tel (33) 05 46 87 01 90 - Fax (33) 05 99 87 02 16

Sources et liens :
- site de la Ville de Rochefort
- site de la Ville de Rochefort - Histoire.
- site de la Ville de Rochefort - Rochefort en Fête 2012.
- site de l'Hermione La Fayette.
- site de la Corderie Royale
- site de l'Office de Tourisme de Rochefort
- site de la C.C.I. de Rochefort
- site du Port de Rochefort - Tonnay Charente
- informations sur l'Aéroport de Rochefort
- site du Festival Rochefort en Accord
- site du Rochefort Football Club
- site du Sport Athlétique Rochefort Rugby - Pres. Eric le Baron.

 

Index | France | Poitou-Charentes | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Rochefort.
©2001 - 2017 Société Vexillologique de l'Ouest | © Thierry Gilabert
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.