SECONDIGNY-EN-GATINE

Drapeau, armoiries, symboles et emblèmes de Secondigny


     

Armoiries de Secondigny-en-Gâtine

 


Drapeau de la Gâtine


Drapeau du Poitou-Charentes

 

[79] DEUX-SEVRES. GATINE. SECONDIGNY. Chef-lieu de canton au centre du département des Deux-Sèvres. Traversée par plusieurs cours d’eau, la commune dispose d’un sol favorable à l’élevage et à l’arboriculture. La vache Parthenaise est l'un des fleurons de l’activité agricole de Secondigny, avec la pomme (et notamment la Reinette Clochard). Tout autour de la commune, 1.000 hectares de pommiers offrent au printemps, des vallons en fleurs à perte de vue. Population 1750 habitants (Secondinois).

Origine du nom de Secondigny : anciennement Secundiniacum en 962, le nom vient de l'établissement d'une personne nommée Secundinius.

Histoire de Secondigny : En 1068, Josselyn II de Parthenay édifie le castrum secondiniacum. Il facilite également l'établissement d'un bourg autour du château en accordant des privilèges. Une chapelle dédiée à St-Pierre est construite et les moindes de Bourgueil vont construire une église vers 1070. L'église dédiée à Ste-Eulalie présente les mêmes caractéristiques que toutes les églises romanes de Gâtine, avec son clocher octogonal et sa construction massive en granit. Le château fut augmenté d'une enceinte protégeant le bourg et l'église. Il existait à Secondigny un marché aux bestiaux tous les mois. Le château en ruine au XVIIIe siècle fut démoli par les habitants et servi de carrière. En bordure de la Vendée Militaire, un abbé de Secondigny prêta serment puis se maria. L'abbé Jean-Baptiste Motte prêta également serment mais continua en secret à célébrer les offices selon les anciens rites. Le sieur Pidoux de la Mosnerie recruta cinq cents hommes pour l'Armée Catholique Royale. Les Républicains se retirent et reviennent en nombre en 1793. Ils saccagent l'église, brisent les statues, détruisent tableaux et vêtements liturgiques et incendient plusieurs habitations.

Drapeau de Secondigny : vient directement des armoiries mises en bannière, c'est-à-dire que les éléments du blason sont étendus sur toute l'étoffe du drapeau.

Blason de Secondigny : on retrouve à Secondigny sur les litres armoiriées de l'église Sainte-Eulalie, les armes non-identifiées et présumées de la châtellenie de Secondigny de gueules à trois chevrons d'or accompagnés de deux roses d'argent en chef. La baronnie de Secondigny-en-Gâtine porte les armoiries de la Cormaillon d'or au sautoir de sable.

Liens et sources :
- site de la ville de Secondigny.
- site de la Communauté de Communes de Secondigny.
- site de présentation de Secondigny-en-Gâtine.
- site de présentation de l'Armorial de Secondigny, part.I - part. II.
- site de présentation de l'Eglise Sainte-Eulalie, part. I - part. II.
- site de Pomm' Expo.
- site de la MFR de Frecul.
- photos aériennes de Secondigny.
- Origine des Noms des Villes et Villages des Deux-Sèvres.
- Grand Dictionnaire Encyclopédique Larousse.
- Bibliographie.

 

Index | France | Poitou-Charentes | Gâtine | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Secondigny.
©2001 - 2017 Société Vexillologique de l'Ouest | © Thierry Gilabert
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.