Drapeau de Tiffauges

TIFFAUGES

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Tiffauges.


Blason de Tiffauges

 

 

 

 

Tiffauges
Drapeau du château de Tiffauges


Gilles de Rais (1404-1440),
connu aussi sous le nom de Barbe Bleue,
est le personnage qui a le plus marqué
l’histoire du château, depuis sa période glorieuse de maréchal de France,
compagnon d’armes de Jeanne d’Arc
pendant la guerre de Cent-Ans, jusqu’à sa descente aux enfers.

Vendée
Drapeau de la Vendée

Vendée Militaire
Drapeau de la Vendée Militaire


Drapeau du Poitou historique

 

 

[85] POITOU HISTORIQUE. VENDEE. TIFFAUGES. Tiffaujh (en poitevin). Tiffauges se situe dans une boucle de la Sèvre-Nantaise à la confluence avec la Crume. Le puissant site du château contrôle la bordure nord des terres poitevines et les routes vers l'Anjou et la Bretagne. L'antique voie romaine de Nantes à Poitiers passe par Tiffauges. La ville compte 1.502 habitants (les Teiphaliens).

Origine du nom de Tiffauges : anciennement Teofalgicus pagus au IXe siècle, castella Theophalgiae, Teofalgia au XIe siècle, castellano Theoffagium et Tyfauges au XIIIe siècle, puis Tifauges au XVIIe siècle avant de devenir Tiffauges depuis 1806. De *Taifal (les Teifales) et du suffixe -icas (terre). Le nom de la commune viendrait du peuple gothique les Taifalii (ou Theofali), francisé en Teifales, qui ont été installés dans l'ouest par les armées romaines. La présence des Teifales en Poitou est évoquée dès l'an 400, puis par Grégoire de Tours qui les signales vers Champtoceaux au VIe siècle.

Histoire de Tiffauges : au Ve siècle des tribus Teifales sont installées dans le pays de Pictons, sur leur frontière nord-ouest, le long de la voie romaine de Nantes à Poitiers. La région occupée forma le Pagus Tefalgicus dont Tiffauges en était le centre. Le pays sera érigée en viguerie par les comtes de Poitou. Les vicomtes de Thouars, qui sont les seigneurs du Bas-Poitou, possèdent personnellement Tiffauges. Ils construisent au XIIe siècle le puissant château et un rempart autour du village situé le long de la rivière Crume. Catherine de Thouars épouse Gilles de Rais en 1422 et apporte Tiffauges dans sa dote. La seignerie de Tiffauges fait cependant toujours part de la vicomté de Thouars. Après son épopée aux côtés de Jeanne d'Arc, Gilles de Rais se retire à Tiffauges où il commet des exactions, jusqu'au meutre d'enfants. Il est condamné et brûlé à Nantes. Catherine de Thouars se remarie avec Jean II de Vendôme, vidame de Chartres. Il fait élever en 1520 la tour, qui sera baptisée tour du Vidame. Pendant les guerres de religion, les seigneurs de Tiffauges prennent le parti protestant. Par ordonnance royale, le château est démentelé en 1626. En 1789, Tiffauges devient chef-lieu de canton dans le district de Montaigu. Les deux églises du village furent pillées, saccagées et ravagées par des "révolutionnaires" enragées. Les injustices, les persécutions, les vandalisations et la levée de 300.000 hommes, soulevèrent les hommes de ce Poitou de l'Ouest pour en faire des Géants. Tiffauges est au centre de cette Vendée Militaire, nouvellement née des exactions des barbares de la Convention. Durant les Guerres de Vendéee, les ruines du château seront le théâtre de la dernière victoire vendéenne. En 1794, suite à la guerre d'extermination décrêtée par la Convention, les colonnes infernales de Turreau dévastent le pays et Tiffauges. Une deuxième colonne infernale menée par le cruel et sanguinaire Cordelier incendie la ville et égorge 600 habitants. La région est pacifiée en 1795 et en 1801 grâce à Napoléon et le Concordat. Depuis le XIXe siècle, grâce à la force motrice de la Sèvre Nantaise, Tiffauges connait une industrialisation remarquable : fabrique de pâte à bois et papeterie, tannerie, moulins, manufactures de chaussures, un atelier de confection, une horlogerie (Lussault) qui a laissé sa marque sur les clochers et hôtels de ville du monde entier.

Drapeau de Tiffauges : le drapeau reprend les armes de la commune posées et étendues sur toute l'étoffe.

Armoiries de Tiffauges : d'azur semé de fleurs-de-lys au franc-quartier de gueules chargé d'une épée d'argent posée en pal. Alias Thouars brisé d'une épée d'argent en pal. Ce sont les armoiries de Thouars brisées d'une épée pour Tiffauges. On retrouve le système héraldique poitevin classique des brisures, et particulièrement celui de la famille des Thouars, qui brise sur le franc-quartier.

Drapeau de Gilles de Retz : le drapeau de Retz, qui reprend les armoiries de Gilles de Retz.

Armoiries de Gilles de Retz : d'or à la croix de gueules, à la bordure d'azur semé de fleurs-de-lys. Alias De France à l'écu de Retz sur le tout. Ce drapeau flotte notamment sur le château de Tiffauges.

Emblème de la Commune :
- Barbe-Bleu ou Gilles-de-Rais.
- le Trésor de Gilles-de-Rais.
- la Fée Mélusine (fée protectrice du Poitou).
- Saint-Senoch (saint local qui serait d'origine teifale).

Liens et sources :
- site de la ville de Tiffauges.
- site du Conseil Général de Vendée - Château de Tiffauges.
- site de l'Association des Amis du Vieux-Tiffauges.
- site du RST Volley-Ball.
- J.-Loîc Le Quellec - Origine des Noms de Vendée.
- J.-Loïc Le Quellec - Vendée Mythologique et Légendaire.


 

Index | France | Poitou historique | Vendée | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de Tiffauges.

Utilisation gratuite des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page. ©2018 Société Vexillologique de l'Ouest