TOURS

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Tours


     

Armoiries de la ville de Tours

 


Livrée de Tours


Drapeau de la Touraine

 

[37] TOURAINE. INDRE-ET-LOIRE. TOURS. Préfecture et chef-lieu du département Indre-et-Loire. Population 150.000 habitants (les Tourangeaux), unité urbaine 307.000 habitants. la ville est située dans la plaine de confluence de la Loire et du Cher dans l'axe du Seuil du Poitou.

Origine du nom de la ville de Tours : la ville doit son nom au peuple celte Turonii ou Turons, de civitas turonensis.

Histoire de Tours : Tours, capitale à l'époque gauloise de la tribu celtique des Turones, sera détruite par ses habitants à l'approche de César. Rebâtie par ce dernier sous le nom de Caesarodunum, elle fut une des principales villes de la gaule romanisée. Au Ve s. la ville fut assiégée par les Wisigoths, puis délivrée par Majorien (428). Clovis s'en empare après Vouillé. Très favorisée par les Carolingiens, pillée par les Normands au IXe s., prise par Foulque Nerra, comte d'Anjou, elle entre dans les domaines des Plantagenêts. Confisquée par Philippe Auguste en même temps que la Touraine, en 1202, Tours était alors divisée entre ancienne ville et Châteauneuf, qui s'était constitué autour de la puissante basilique de Saint-Martin. C'est aux bourgeois de Châteauneuf que Tours dut ses franchises communales. A partir de sa réunion au domaine royal, Tours eut une histoire moins agitée. En 1308, Philippe le Bel y réunit les états dont il obtint la condamnation des templiers. C'est aussi à Tours, fidèle jusqu'au bout, pendant le guerre de Cent ans, à la cause royale, que Charles VII fit ratifier par les états le traité d'Arras (1435). Louis XI y résida très longtemps, et les états généraux de 1483 y furent réunis. Les guerres religieuses du XVIème siècle arrêtèrent l'essor de son industrie.

Origine du drapeau : le drapeau de la ville de Tours vient directement des armoiries. Il s'agit des armes de la ville misent en bannière. Il existe deux versions du drapeau de tours, soit avec le fond noir soit avec le fond rouge. Ces deux alternatives sont le reflet des hésitations du début XXe quant au choix de l'émail du champ de l'écu. A noter un autre drapeau municipal qui est blanc et bleu coupé aux couleurs de la livrée.

Origine des armoiries : les armoiries de la ville de Tours se blasonnent de sable aux trois tours crénelées d'argent, couvertes et girouettées de gueules, au chef cousu d'azur à trois fleurs de lys d'or. Alias, de sable, à trois tours crénelées d'argent, au chef de France. Il s'agit d'armoiries parlantes, des tours devaient infailliblement figurer dans l'écu de la capitale de la Touraine. Dès l'époque carlovingienne on voyait sur les monnaies dites tournois un portail, emblème de cette cité. Le sceau de la ville, jusqu'aux temps modernes, représentait une enceinte fortifiée, et le contre-sceau était chargé d'une tour accostée de deux fleurs de lis. Telles sont les empreintes que nous retrouvons au bas de l'acte d'acquiescement donné par le maire et la commune de Tours au mariage de Claude de France, le 27 mai 1506 (Archives nationales). La tour, emblème de la ville, avec les tours de l'horloge et de Charlemagne, qui flanquaient la basilique de Saint-Martin, ont servi à composer les armoiries de la capitale de la Touraine, province qui avait elle-même pour écu: de gueules, au château d'argent. C'est au XIVe que les échevins de la ville établirent les armoiries de Tours. Le chef de France lui fut accordé plus tard en tant que "bonne ville".

Devise de la ville de Tours :
Sustentant lilia turres - "les tours soutiennent les lys".

Liens et sources :
- site officiel de la ville de Tours.
- site de l'Agglomération de Tours.
- site de l'Office de Tourisme de Tours.
- site de l'Aéroport Tours-Val-de-Loire.
- site de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Tours.
- site de l'Universtité de Tours - François Rabelais.
- site du Diocèse de Tours.
- site de TV Tours.
- site du Tours V.B.
- site de l'U.S. Tours Rugby.
- site du Tours F.C.
- dessin du blason Robert Louis.

 

Index | France | Touraine | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Tours.
©2001 - 2017 Société Vexillologique de l'Ouest | © Thierry Gilabert
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.