VALENCE

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Valence


     

Armoiries de la ville de Valence

 


Drapeau du Dauphiné

 

[26] DAUPHINE. DROME. VALENCE. Préfecture, chef-lieu de la Drôme. Valence sur le Rhône, se situe à 5 km en aval de la confluence avec l'Isère. Siège d'un évêché, Valence doit son développement à sa position géographique le long couloir rhodanien et l'embranchement vers Grenoble et Genève. Centre industriel important, la ville est célèbre pour son marché aux fruits. Population 64.484 habitants (les Valentinois). L'agglomération compte env. 120.000 habitants.

Origine du nom de Valence : anciennement Colonia Valentia, pour "colonie romaine vigoureuse", Valence trouve son origine du camp romain basé sur le Rhône. Cité-militaire d'un système défensif romain d'importance durant la guerre contre les celtes Segouellaunes et Allobroges. Du latin valens "vigoureux".

Histoire de Valence : la Colonia Valentia, est structurée par la traversée de la Via Agrippa. Valence devient le siège d'un évêché en 374. L'évêque est aussi le seigneur de la ville. La ville est prise par les Wisigoths en 413. En 533, la ville est rattachée au royaume Franc. Valence est gouvernée par ses évêques qui résistent aux comtes de Valentinois et de Diois. Le Rhône servant de frontière entre le Royaume de France et le Saint-Empire-Germanique, Valence sera germanique jusqu'au XVe siècle. L'université de Valence est créée en 1452 par le futur Louis XI. En 1456, les évêques reconnaissent la suzeraineté du dauphin Louis, le comté de Valentinois et la ville sont incorporés dans le Dauphiné qui est lui-aussi intégré au Royaume de France. Valence connait ensuite un développement exceptionnel, grâce notamment aux faveurs du roi Louis XI. La ville sera détruite lors des guerres de Religion. Les terribles troupes du baron des Adrets laissera la ville dévastée. Le XIXe siècle voit autour de Valence les développements de l'industrie et de l'agriculture. Après le génocide arménien de 1915, entre 1918 et 1931, la ville accueille 2.500 Arméniens rescapés, venus se réfugier en France. En 1939, se sont des réfugiés du nord et de l'est de la France qui affluent sur la ville, fuyant l'avance et les exactions de l'armée allemande. En 1944, les bombardements font plus de 600 victimes et détruisent tout le nord de la ville.

Drapeau de Valence : le drapeau reprend les armes de la commune posées et étendues sur toute l'étoffe.

Armoiries de Valence : de gueules à la croix d'argent chargée d'une tour d'azur. Supports deux griffons. Couronne murale. Les armoiries évoquent les rôles spirituels et temporels des évèques. La croix pour l'héritage chrétien et la tour pour le pouvoir temporel.

Devise de Valence : Unguibus et Rostro qui signifie "par le bec et par les ongles" allusion aux défenses des griffons.

Autres drapeaux : la ville utilise également un drapeau moins original, parti blanc et rouge sur lequel figure ses armes.

Liens et sources :
- site de la Ville de Valence.
- site de l'Agglomération de Vaelnce.
- site de l'Office de Tourisme de Valence.
- site du Musée de Valence.
- site du Centre National Dramatique de Valence.
- site du Diocèse de Valence.
- site de la C.C.I. Valence Drôme.
- site du Valence Hand-Ball.
- site de l'Avenir Valencien rugby.
- site du Rhône-Ovalie-Club rubgy.
- autre site de présentation des emblèmes de Valence.

 

Index | France | Dauphiné | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Valence.
©2001 - 2017 Société Vexillologique de l'Ouest | © Thierry Gilabert
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.