YUKON

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes du Yukon


     


Armoiries du Yukon


Plante emblèmatique


Drapeau du Canada

 

 

 

YUKON. Territoire fédéral de l'extréminté nord-ouest de la partie continentale du Canada. Le Territoire du Yukon tire son nom de Yu-kun-ah, un mot de la langue des Gwitch'in désignant la "grande rivière" qui draine presque tout son territoire. Le Yukon partage une frontière et de nombreuses caractéristiques avec son voisin américain, l'Alaska. La majeure partie du Yukon se compose d'un plateau subarctique parsemé de montagnes. La principale exception est la plaine côtière de l'Arctique et une région de l'Alaska, qui descend progressivement jusqu'à la mer de Beaufort. 482 515 km2. 23 200 habitants. Capitale Whitehorse.

Le Yukon comprend essentiellement un haut palteau encadré de montagnes (monts Selwyn, Ogilvie et monts Saint-Elias). A l'exception du littoral arctique et des hautes montagnes, le territoire et couvert par la forêt boréale, une de ses richesses majeures. Le Yukon a des ressources minérales en partie exploitées (or, argent, plomb, zinc, cuivre, charbon) pour la mise en valeur desquelles on a construit un véritable réseau routier. Le chemin de fer relie ce réseau à Skagway. Whitehorse est la seule ville notable. Le passé du Yukon est indissolublement lié à la grande ruée vers l'or du Klondike.

Origine du drapeau : adopté le 1er décembre 1967, il est divisé verticalement en trois parties d'égales largeurs. Les couleurs du drapeau évoquent les caractéristiques de la province, le vert pour la taïga, le blanc pour la neige et le bleu pour les eaux glaciales. Au centre se trouvent les armoiries de la province, adoptées le 05 novembre 1956 et entourées de l'emblème floral du territoire, l'épilobe.

Origine des armoiries : d'azur à une vergette ondée d'argent chargée d'un filet ondé d'azur, et mouvante d'entre deux pointes accostées de gueules, lisérées d'argent et chargées chacune de deux besants d'or l'un sur l'autre; au chef d'argent chargé d'une croix de gueules et d'un tourteau de vair brochant. Torque : d'or et de gueules. Cimiere : un husky arrêté au naturel sur un monticule d'argent.la croix de St-Georges représente les explorateurs et trappeurs anglais, Le tourteau de vair évoque le commerce des fourrures, le pal ondé figure le fleuve Yukon, les deux triangles rouges, les montagnes et les besant d'or symbolisent les ressources naturelles du Yukon. Le malamute en cimier, rappele l'importance et le rôle essentiel de ce chien de traineaux pour la survie et la civilisation de l'homme dans ces territoires. Sous l'écu, deux branches entrecroisées d'épilobe sont l'emblème floral du Yukon. Les armoiries ont été autorisées par la reine Elizabeth II, le 24 fév. 1956.

Autre drapeau : créé en 1985, le drapeau franco-yukonnais est bleu, or et blanc. Le bleu rappelle le fait francophone, la couleur or nous ramène à l'époque de la ruée vers l'or en 1898 et le blanc évoque la neige qui habille le paysage du Yukon une grande partie de l'année.

Liens et sources :
- site du Gouvernement du Yukon.
- site de l'Atlas de la francophonie.
- site de l'Encyclopédie canadienne.
- Grand Dictionnaire Encyclopédique Larousse.

 

Index | Canada | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes du Yukon.
©2001 - 2017 Société Vexillologique de l'Ouest | © Thierry Gilabert
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.