Fiche technique du drapeau picto-charentais
   

Drapeau du Poitou-Charentes

Forme et proportions du drapeau du Poitou-Charentes

Le drapeau picto-charentais est de forme rectangulaire.
Ses proportions sont de une unité de hauteur pour deux unités de longueur.
Soit le ratio vexillologique 1-2.

 

   
 

Position des éléments du drapeau picto-charentais

Le drapeau est divisé en deux bandes horizontales de même largeur et de même longueur.
Chaque bande divise l'étoffe du drapeau en deux parties égales.

Brochant sur ces deux bandes, le lion rouge des armes héraldiques du Poitou-Charentes.
Le lion est décalé de 5% par rapport au centre du drapeau, en direction du hissant.

   
 

Véritable figure moderne et emblèmatique du Poitou-Charentes, élément cher
aux picto-charentais, le drapeau au lion rouge trouve pourtant son origine et
toutes ses lettres de noblesse au Moyen-Age.

A l'heure où la région administrative Poitou-Charentes n'existait pas, cette
entité homogène fut à maintes
reprises gérée en un seul ensemble, notamment
sous le règne des comtes-ducs de Poitou.
L'union naturelle du Poitou, de l'Aunis, de la Saintonge et de l'Angoumois
nous a laissé énormément d'éléments témoignants de la puissance politique,
de la richesse économique, du Patrimoine et de la culture en Poitou-Charentes
à cette période. Parmis tous ces éléments symboliques du Poitou-Charentes,
nous pouvons retenir au niveau architectural l'Art Roman Poitevin si florissant
sur nos cins départements et rayonnants sur les provinces limitrophes, la tuile
canale, au niveau culturel la langue, les chants et les traditions, l'archevêché de
Poitiers
, l'Eglise Protestante de l'Ouest, l'Histoire et au niveau figuratif :
a bannière au lion rouge
.

Si chaque province a aujourd'hui son propre symbole, la perdrix pour l'Aunis,
le Sacré-Coeur pour la Vendée et le Bocage, le chêne de la Gâtine, la mitre
pour la Saintonge, le losangé pour l'Angoumois et le semé de lys pour le Thouarsais,
ce n'était pas le cas au Moyen-Age où, toutes ces provinces se retrouvaient derrière
les armes et la bannière au lion rouge.

La bannière au lion rouge a été portée par les troupes (milices communales) et
les chevaliers de tout le Poitou-Charentes-Vendée (maison de Surgères, de Mauléon,
Châtelaillon, de Pons, de Châtellerault). Tous les hommes, troupes et l'intendance
se rangeaient derrière cette bannière, aux combats, mais
également lors de fêtes et réjouissances civiles comme les tournois.

Le lion rouge s'imposa naturellement au niveau héraldique et vexillologique
pour représenter l'union du Poitou dans son ensemble et des Charentes,
sous forme de drapeau. Il est naturellement devenu le drapeau moderne
de la région. La transition de la bannière au drapeau s'est faite par la
transformation de la bordure en bande pour bien figurer l'unité du Haut
et du Bas Poitou, du Poitou unifié aux Charentes.