Drapeau de l'Angleterre

ANGLETERRE

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de l'Angleterre.



Emblème anglais
rose emblèmatique
des anglais et de l'Angleterre

Armoiries de l'Angleterre

 

 

Drapeau de St-Georges
bannière de St-Georges

Drapeau de St-Edmond
bannière de St-Edmond

Drapeau de St-Edouard
bannière de St-Edouard

Drapeau du Royaume-Uni
Drapeau du Royaume-Uni

 

 

[ENG] UK. ROYAUME D'ANGLETERRE. Partie principale et méridionale de la Grande-Bretagne, limitée au nord par l'Ecosse, à l'est par la Mer du Nord, au sud par la Manche et à l'ouest par le Pays de Galles. Population 48 000 000 habitants (Anglais). Capitale Londres.

Géographie de l'Angleterre : résumé

Histoire de l'Angleterre : résumé

Drapeau de l'Angleterre : St.-George Cross. Fond blanc avec une croix rouge. La croix dite "de Saint-Georges" trouve son origine dans la Ire croisade. Les Chrétiens l'utilisaient cousue en bannière ou sur leur vêtements, comme signe de reconnaissance. Dans un premier temps associée aux Français, les navires anglais l'ont rapidement utilisée pour avoir les droits de passage par les ports de Gênes qui assuraient les transports et liaisons vers la Terre-Sainte. C'est réellement Richard Coeur-de-Lion, en tant que prince des croisés et roi d'Angleterre, qui, lors de la IIe croisade, va familiariser l'utilisation et l'association de cette glorieuse croix, à l'Angleterre et aux Anglais. La popularité de cette croix en Angleterre placera rapidement Saint-Georges au premier rang d'importance des saints anglais avec Saint-Edmond et Saint-Edouard.

Officialisation du drapeau anglais : la première mention de la croix de St-Georges comme emblème de l'Angleterre, date de 1277. En 1300, elle flottait toujours aux côtés des bannières de Saint-Edmond et de Saint-Edouard. C'est en 1348, que Saint-Georges est promu Saint-Patron de l'Angleterre, à la suite d'Edouard-le-Confesseur, lors de l'établissement de la Chapelle Saint-Georges à Windsor. C'est au XVIe siècle, que la croix de Saint-Georges devient le drapeau national anglais, après que toutes les autres bannières de saints soient abandonnées lors de la Réforme. En 1545, la croix de Saint-Georges est enregistrée pour les usages maritimes comme pavillon national anglais.

Proportions du drapeau anglais : non-officielles 1/2, 3/5, 2/3, 1/1. Couramment 1/2. Cette variété reflette la popularité du drapeau, que chacun utilise selon ses préférences et décline sur ses supports favoris. Les proportions officiellement utilisées en Grande-Bretagne sont 1/2.

Drapeaux historiques anglais : résumé.

Saint-Patron de l'Angleterre : St.-George (Saint-Georges). L'empereur Dioclétien persécutant les Chrétiens, l'officier Giorgis (Georges) quitta l'armée romaine et partit pour Lydda (actuelle Lod) pour défendre les Chrétiens contre les harcèlements et pillages des Perses conduits par un certain Nahfr, dont le nom signifie "serpent" ou "dragon". Georges parvient à le tuer d'un coup de lance et fait fuir les pillards. De retour à Nicomédie, Georges rend visite aux Chrétiens emprisonnés. L'empereur lui demande de cesser ses activités pro-chrétiennes. En réponse, Georges brise les tablettes du culte d'Apollon. Georges est arrêté. L'empereur le fait torturer pour lui faire renier sa foi en Jésus-Christ. Cependant, malgré les terribles tortures, Georges fait preuve d'un courage et d'une foi incroyables. Survivant à ces tortures, la population locale, dont Prisca la femme de l'empereur, se convertit au Christianisme. Le 23 avril 303, Dioclétien fait décapiter Georges près de Lydda en Judée. Sa tête a ensuite été emmenée à Rome où elle a été enterrée dans l'église qui lui est dédiée. Les récits de sa force et de son courage se répandirent rapidement dans toute l'Europe. La légende de Saint-Georges la plus connue, est son combat avec un dragon (représentation du démon). Les Croisés prirent Saint-Georges comme Saint-Patron, après qu'en 1199, Richard Coeur-de-Lion, visita le tombeau de St George à Lydda à la veille du combat. Le lendemain, il remporta une grande victoire et après ce triomphe, Richard adopta Saint-Georges comme son patron, protecteur des Chrétiens, protecteur des armées chrétiennes, et protecteur des Anlais. Richard ramena ainsi Saint-Georges en Angleterre. Saint-Georges aurait également tué un dragon au sommet de Dragon Hill à Uffington (Berkshire). Le roi Edouard III en fit le Saint-Patron de l’Angleterre lorsqu’il fonda l’Ordre de la Jarretière, en 1350. En Angleterre, le jour de la Saint-Georges est célébré et son drapeau est arboré le 23 avril.

Jour de Saint-Georges : le 23 avril.

Autre Saint-Patron de l'Angleterre : St.-Edmund (Saint-Edmond). Saint-Georges n'était pas le premier Saint-Patron de l'Angleterre. St.-Edmund, ou Edmund the Martyr, roi d'East-Anglia au IXe siècle, combattit aux côtés du roi Alfred of Wessex contre les envahisseurs païens vikings et nordiques. Edmund fut capturé par les Vikings. On lui ordonna de renoncer à sa foi et de partager le pouvoir avec les Vikings païens, mais il refusa. Edmund fut torturé et son corps fut criblé de flêches. Il a été décapité près de Bury-St.-Edmunds, un 20 novembre. Une abbaye fut construite pour abriter son sanctuaire, les Anglais et les rois d'Angleterre y venaient en pélerinage.

Jour de Saint-Edmond : le 20 novembre.

Armoiries de l'Angleterre : de gueules à trois léopards d'or, posés en pal. L'héraldique anglaise ne reconnait pas dans ses armoiries royales des "léopards", mais plutôt des "lions passants guardants" (regardants). résumé.

Drapeaux royaux d'Angleterre - royal standard : résumé.

Drapeaux de l'Eglise d'Angleterre : résumé.

Emblème de l'Angleterre : la rose, rouge et blanche.

Liens et sources 
- Gouvernement > site du premier ministre.
- FOTW > site collectif.
- Whitney Smith, Les drapeaux à travers les âges et dans le monde entier.
- Bibliographie.


 

Index | Royaume-Uni | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de l'Angleterre.
Utilisation gratuite des images et fichiers HD, sur demande et si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.
©2001 - 2019 Société Vexillologique de l'Ouest.