Drapeau de l'Aunis

AUNIS

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de l'Aunis


     

Blason de l'Aunis

Armoiries de l'Aunis

 


Drapeau du Poitou-Charentes

 

[ALN] POITOU-CHARENTES. AUNIS. Province du nord-ouest du département de la Charente-Maritime. Ancien pays détaché du Poitou, limité au nord par le marais poitevin, à l'est par la Saintonge et à l'ouest par l'océan Atlantique. Capitale La Rochelle.

Origine du nom de l'Aunis : le lien semble sérieux entre "Aunis" et "Châtelaillon". Castrum Alionis (Châtelaillon, ancienne capitale) et Pagus Alienensis. La première mention de l'Aunis en tant que pays, date de 785 dans le testament du comte Roger sous la forme pagus Alnensis. Puis pagus Alienensis, dont Castrum Alionis (Châtelaillon) "château de l'Aunis" semble issue.

Histoire de l'Aunis : ancien pagus de la cité des Santones ou d'une tribu cliente, l'Aunis formait une presqu'île sur laquelle les Celtes s'implantèrent solidement. Après la domination romaine, fut conquis par les Wisigoths au Ve siècle, puis passa dans le Regnum Francorum après la victoire des Francs à Vouillé en 507. L'Aunis au IXe siècle, est incluse dans le Poitou. Au siècle suivant, les comtes-ducs de Poitou vont fortifier le littoral et créer Châtelaillon, Surgères et Benon, afin mettre en défense le pays et arrêter les raids normands. Au XIe siècle, les comtes-ducs développent et mettent en valeur le pays. Suite à l'effrondrement de Châtelaillon, ils vont créer sur une "petite roche", leur nouveau port : La Rochelle. Lors du mariage d'Aliénor de Poitiers avec le roi d'Angleterre, l'Aunis resta fidèle à sa comtesse. Après son annexion à la France en 1224, le pays se rangea derrière le seigneur de Lusignan. Le comte apanagiste du Poitou (Alphonse de Poitiers) le récupèra en 1242. A sa mort le pays fut rattaché au domaine royal. Charles V organisa le gouvernement de La Rochelle et sépara l'Aunis du Poitou et de la Saintonge en 1373 et 1374. Les guerres de religion ravagèrent l'Aunis foyer du parti protestant, dont La Rochelle en était le centre, véritable capitale de la résistance au pouvoir royal. La Rochelle sera détruite lors du fameux siège de Richelieu en 1628. Après la révocation de l'Edit de Nantes, beaucoup de protestants aunisiens, poitevins et saintongeais quittent le pays pour le Canada, l'Afrique-du-Sud, les Pays-Bas ou encore les pays Baltes, jetant les bases d'élection de la diaspora poitevine. En 1648 le pays d'Aunis forme un gouvernement général. En 1790, après étude de la formation d'un département calqué sur le diocèse de La Rochelle, dessinant une bande verticale en Vendée et en Deux-Sèvres (département qui formera les Deux-Sèvres), les députés de la province se prononcent en faveur de la création d'un département "Aunis" recouvrant la province en allant jusqu'à Niort. Ce sera à la Saintonge que la province sera associée pour former l'actuel département de Charente-Maritime.

Drapeau de l'Aunis : Il est directement issu de la bannière aux armes de l'Aunis, étendues sur la totalité de l'étoffe du drapeau.

Blason de l'Aunis : de gueules à la perdrix couronnée d'or. Le choix de la perdrix couronnée comme élément emblèmatique reste un mystère. Cependant, ces armes sont enregistrées comme telles depuis 1696.

Officialisation : Il est enregistré par la SVO 01MR04. Le drapeau est toujours visible de nos jours, devant des bâtiments historiques, touristiques et des administrations du pays.

Proportions : tous les drapeaux de notre province, pour marquer leur unité et caractère, dans le cadre d'une politique vexillologique cohérente, doivent être de mêmes proportions, soit une unité de hauteur pour deux unités de longueur (ratio 1/2), conformément aux usages vexillologiques en Poitou-Charentes.

Drapeaux des villes de l'Aunis : résumé.

Liens et sources :
- Association des archéologues de l'Aunis.
- Société de Géographie de Rochefort.
- Michel PAIN-EDELINE.

 

Index | France | Poitou-Charentes | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de l'Aunis.
©2001 - 2017 Société Vexillologique de l'Ouest | Dessins © Thierry Gilabert
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.