CHANTONNAY

Drapeaux, armoiries et emblèmes de la ville de Chantonnay


     



Armoiries de Chantonnay



Drapeau de la Gâtine

Drapeau de la Vendée
Drapeau de la Vendée


Drapeau du Poitou historique

 

[85] VENDEE. CHANTONNAY. Chef-lieu de canton aux portes du Bocage Vendéen, situé dans une cuvette ouvrant au sud sur la plaine. Population 8.300 habitants.

Origine du nom de Chantonnay : la ville doit son nom au celtique (gaulois) canto "cercle" et -(b)anno. Anciennement Uicaria Cantoanincis.

Histoire de Chantonnay : un bourg se développe rapidement à l'intersection des anciennes voies romaines de Nantes à Niort et du port de la Chaume à Fontenay-le-Comte. La région de Chantonnay a été évangélisée par des bénédictins, remontant le cours du Grand Lay, qui se seraient installés dès 602 à Saint-Mars-des-Prés. Tantôt anglaise, tantôt française durant la guerre de Cent-ans, Chantonnay, à l'instar de l'ensemble du Poitou, sera le théâtre d'affrontements violents entre Catholiques et Protestants. Les terres de Chantonnay furent rapidement conquises aux nouvelles idées de la Réforme. Puybelliard fut le siège d’un important synode protestant en 1563 et la dénomination de la rue du Temple témoigne encore de cette période. Au XVIe siècle, le faubourg de Puybelliard, centre commercial et manufacturier, est répertorié comme étant une des vingt principales villes du bas-Poitou. Les drapiers, se sont réunis pendant des siècles, à l'occasion des foires de Puybelliard. "Chantonnay connut une période de relative prospérité jusqu’au déchaînement des guerres de Vendée. Le pont Charron, enjambant le Grand Lay au sud de Chantonnay allait devenir le théâtre de nombreuses batailles, de mars 1793 à mars 1796, passant aux mains des dépositaires de la Révolution ou à celles des Armées royalistes. Chantonnay ressort exsangue et meurtrie de cet épisode fratricide". La Vendée pacifiée, Chantonnay développe son agriculture et se lance dans l'exploitations des mines de charbon et de chaux. Le chemin de fer passe au XIXe siècle par Chantonnay qui devient un nœud ferroviaire important. Cœur de la Vendée, Chantonnay est aujourd'hui le centre des échanges et du développement entre l’intérieur des terres et le littoral touristique.

Drapeau de Chantonnay : vient des armes héraldiques mises en drapeau.

Blason de Chantonnay : d'azur à une gerbe de bled d'or.

Officialisation : depuis 1888 par l'usage.

Liens et sources :
- site de la ville de Chantonnay.
- site de la Communauté de Communes du Pays de Chantonnay.
- site de l'Office de Tourisme de Chantonnay.
- J.-Loïc Le Quellec - Dictionnaire des Noms de Lieux de Vendée
- Froger & Pressensé - Armorial des Villes de Vendée.

- Grand Dictionnaire Encyclopédique Larousse.

 

Index | France | Poitou historique | Vendée | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de Chantonnay.
©2001 - 2017 Société Vexillologique de l'Ouest | © Thierry Gilabert
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.