CHAURAY

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Chauray


     

Armoiries de la ville de Chauray

 


Drapeau du Poitou-Charentes

  [79] POITOU. DEUX-SEVRES. CHAURAY. Commune des Deux-Sèvres à l'Est de Niort. La commune est traversée au nord par la Sèvre Niortaise. Population : 5.265 habitants. Chauray fait partie de la Communauté d'Agglomération de Niort (CAN), comptant plus de 100.000 habitants. Deuxième pôle économique de la CAN après Niort, Chauray est le siège de nombreuses sociétés nationales et entreprises. La commune a créé des zones économiques en bordure de Niort et accueille un nombre important d'enseignes commerciales. Chauray est une ville dynamique très prisée, grâce à ses structures et son tissu associatif. Chauray est reliée à deux autoroutes, la A83 vers Nantes et la A10 vers Paris ou Bordeaux. La commune est jumelée avec Schöffengrund (Allemagne), Cap Rouge (Québec) et avec Bassar (Togo).

Origine du nom de Chauray : Chauray apparaît pour la première fois en 904, dans un acte de l'abbaye de Saint-Maixent, sous le nom Vicaria Calriacinse. Son nom viendrait de Caliriacum ou de Villa Calirii.

Histoire de Chauray : le site préhistorique de La Chauvinière a été découvert par prospections aériennes réalisées par Maurice Marsac (1990 Inventaire archéologique par photographie aérienne des abords du Golfe des Pictons, tome 1). Un sondage archéologique réalisé par Marie-Claude Bakkal-Lagarde a révélé une entrée non visible sur les clichés (1989, bulletin de l'Association pour le Développement de l'Archéologie sur Niort et les Environs, n°1). L'Eglise Saint-Pierre est construite au XIIe siècle. Au milieu du XIXe siècle, Chauray comptait 600 Protestants sur une population d'environ 900 habitants. En 1843, l'eglise catholique est restaurée par la commune. La même année, les protestants demandent la construction d'un temple, car jusqu'alors, le pasteur était obligé de prêcher sous quelques balets, voire en plein air, ce qui rendait la célébration du culte bien souvent impossible à cause du mauvais temps. Par délibération du 10 février 1844, le conseil municipal affecta une partie du cimetière protestant à la construction du temple. Il fut consacré le 31 décembre 1854. En 1990, le culte ayant cessé d'être célébré depuis 20 ans, le temple a été restauré. Il accueille aujourd'hui expositions et concerts.

Drapeau de Chauray : il reprend les armes (et la bannière) de la communes étendues sur toute l'étoffe du drapeau.

Blason de Chauray : d'argent au vol de sable accompagné de trois étoiles de gueules II et I. Les armoiries viennent de la famille Chalmot, seigneurs des Deffends.

Liens et sources :
- site de la Ville de Chauray.
- site de l'A.R.C. Chauray - Athlétique Rugby Club de Chauray.
- site de l'Association Tony Sabourin.
- site du B.C. Chauray.
- site du F.C. Chauray.
- autre site de présentation du drapeau de Chauray.
- Armorial des Communes des Deux-Sèvres.
- Histoire des Communes des Deux-Sèvres - le Pays Niortais.
- Origine des Noms de Villes et Villages des Deux-Sèvres.
- Grand Dictionnaire Encyclopédique Larousse.

 

Index | France | Poitou-Charentes | Deux-Sèvres | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de Chauray.
©2001 - 2017 Société Vexillologique de l'Ouest |© Thierry Gilabert
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.