Drapeau de Douai

DOUAI - DOWAAI - DOUAI

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Douai


     

Armoiries de la ville de Douai

 


Drapeau des Flandres

 

[59] FLANDRES. NORD. DOUAI. Chef-lieu d'arrondissement du Nord sur la Scarpe. Siège de cour d'Appel et ancien centre houiller, Douai compte 48.000 habitants (Douaisiens). Douai est le centre principal d'une agglomération de 220.000 habitants, ayant souffert du déclin de l'extraction du charbon, partiellement compensé par l'implantaiton d'une industrie automobilie.

Histoire de Douai : Douacum est mentionnée dès le IXe siècle, comme châtellenie du comté de FLandre. La ville a bénéficié d'une certaine autonomie (charte 1188), grâce à d'importantes franchises, qui a engendré la prospérité de l'industrie de la draperie. De cette industrie est né un prolétariat urbain et une puissante bourgeoisie locale (comme les Du Markiet), qui s'assure le contrôle des affaires communales. Les exactions de certains marchands, aggravent les tensions sociales. Avec la guerre de Cent-Ans et l'essor de l'industrie drapière anglaise, marquent le déclin économique de la ville. La ville est reprise par les rois de France, puis passe aux ducs de Bourgogne. Louis tente de récupérer la ville et l'assiège sans succès en 1479. Son échec a donné lieu à l'institution de la procession traditionnelle des géants, mannequins d'osier appelés gayants. En 1560 une université est créée à Douai. En 1667 Louis XIV prend la cité et la fait fortifier par Vauban. Le traité d'Aix-la-Chapelle enterrine le retour de la Flandre à la France. En 1710, une coalision contre la France lui arrache la ville, mais le duc de Villars la reprend en 1712. Le traité d'Utrecht en 1713 restitue définitivement la ville à la France. Très prospère au XVIIIe siècle, Douai devient le siège d'un parlement, puis le chef-lieu du département du Nord, de 1790 à 1804. En 1802 le consulat installe un lycée à Douai (nouveaux lycées modèles sous Bonaparte). Douai rassemble les cités limitrophes comme Wagnonville. En 1878, l'Ecole des Maîtres Ouvriers Mineurs (future Ecole des Mines de Douai) est implantée à Douai. Siège d'une académie, elle perd ses facultés au profit de Lille en 1888. Douai subit d'importants dommages durant les deux conflits mondiaux.

Origine du drapeau : le drapeau de la ville de Douai est rouge plain, c'est-à-dire totalement rouge. Il correspond à la bannière armoriée de la ville. On retrouve ce drapeau à Douai au sommet du beffroi. Un autre drapeau a été visible à Douai, qui est or avec le blason de Douai en son centre.

Origine des armes de Douai : le blason de Douai se décrit de gueules plain. On les retrouve du XIIIe siècle jusqu'à nos jours. Ces armes sont officielles, elles figurent sur le carillon et sur beaucoup d'édifices municipaux. Ces armes ont régulièrement été enregistrées, notamment dans l'armorial d'Hozier. Les armoiries portent la Croix de la Légion d'Honneur, conférée à la ville par décret du 13 septembre 1919 et le Croix de Guerre 1939-1945.
On trouve parfois un blason circulaire rouge avec un "d" en lettre gothique d'or en son centre. Ce blason est fantaisiste, il a été créé pour renforcer la valeur symbolique et identifiante des armes de la ville, avec un "d" pour Douai. Puis ce "d" a été ré-interprêté comme une flèche pointée sur un coeur... Les armes et bannière de Douai sont de gueules plain.

Liens et sources :
- site de la Ville de Douai. Blason.
- informations, blason et histoire de Douai.
- contacter l'Office de Tourisme de Douai.
- site de l'Ecole d'Ingénieur des Mines de Douai.
- site de l'Orchestre de Douai.
- blog de la compagnie médiévale Les Chevaliers du Loup.

 

Index | France | Flandres | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Douai.
©2001 - 2017 Société Vexillologique de l'Ouest | © Thierry Gilabert
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.