FONTENAY-LE-COMTE

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de Fontenay-le-Comte

   





Drapeau de la Vendée
Drapeau de la Vendée


Drapeau du Poitou historique

 

 

[85] BAS-POITOU. VENDEE. FONTENAY-LE-COMTE. Funtnae (poitevin). Sous-préfecture, son nom vient d'un dérivé de fontana "fontaine", qui désignait un endroit où il y a des sources. Le déterminant "le comte" a été ajouté par Louis XI, lorsqu'il installa un comte à Fontenay.

Histoire de Fontenay : les premières implantations de population sur le site de Fontenay-le-Comte à l'époque préhistorique s'expliquent sans doute par la traversée de la rivière Vendée rendue possible par un gué. Une fontaine, vitale pour la cité, lui donnera son nom. Le mérovingien Thiversay en fit une place forte et y créa un atelier monétaire. Au Moyen-Age la ville fut fortifiée par les comtes du Poitou qui élevèrent un château fort, tour à tour propriété des Mauléon et des Lusignan. En 1242, sous l'autorité d'Alphonse de Poitiers, Fontenay-le-Comte devint la capitale du Bas-Poitou. Prise par les Anglais en 1361, puis reconquise 11 ans plus tard par Du Guesclin, la ville est fortement ébranlée. Malgré ces évènements, elle connaît un développement économique important dès le Moyen-Age (industrie du drap et du cuir). A la Renaissance, sa renommée est confortée par les trois foires royales annuelles, déplaçant les marchands de toutes nationalités puis par une dimension intellectuelle telle que François 1er donnera à la Cité sa devise :
"Fontaine et source jaillissante des beaux esprits".

La Renaissance est pour Fontenay-le-Comte l'époque de la splendeur. C'est à cette période que sont édifiés les hôtels particuliers, le clocher de l'église Notre-Dame, le château de Terre Neuve, la fontaine des Quatre Thyas, emblème de la ville, l'hôtel de Grimouard, la Sénéchaussée,...
Mais huit fois assiégée au cours des guerres de religion, Fontenay-le-Comte fut finalement démantelée en 1621 et ses fortifications rasées par Richelieu. Au XVIIe siècle, c'est le déclin économique qui s'amorce et qui se confirme après la révocation de l'Edit de Nantes : Fontenay-le-Comte est protestante et ses industries sont ruinées. C'est au XVIIIè siècle, tandis que le commerce et l'industrie déclinent, que débute la transformation de la vieille ville. Les portes de la ville étant jugées trop étroites, le "chemin" étant insuffisant pour la circulation, une artère parallèle est construite à l'extérieur des remparts. La rivière est canalisée.
En 1789, la révolution marque un nouveau virage de l'histoire. Les Constituants, en 1790, font de Fontenay-le-Comte la préfecture du nouveau département de la Vendée. Républicains et Vendéens continuent à s'affronter pour s'emparer de la ville qui perd en 1804 son titre de chef lieu de département au profit de la Roche-sur-Yon, plus stratégique. A partir de la seconde moitié du XIXè siècle, la reprise économique qui s'opère conduit Fontenay-le-Comte à se développer hors ses murs. Cette expansion est confirmée par la rapide croissance industrielle des années 1960.

Origine du drapeau : créé à partir des armoiries municipales. Ce sont des armes parlantes car le nom de la ville est reconnaisable dans le dessin des armoiries.

Armoiries de Fontenay-le-Comte : d'azur à la fontaine d'argent. Il s'agit d'armes parlantes et étymologiques Fontaine/Fontenay.

Devise de Fontenay-le-Comte: Fontaine et source jaillissante des beaux esprits.

Sources et liens :
- site de la Ville de Fontenay-le-Comte.
- site du Pays de Fontenay-le-Comte.
- site de la Communauté de Communes de Fontenay-le-Comte.
- site de l'Office de Tourisme du Sud-Vendée.
- site de l'Office des Sports de Fontenay-le-Comte.
- site du Fontenay-Luçon Rugby Sud-Vendée.
- site du Moto-Club de Fontenay-le-Comte.
- Froger Pressensé, Armorial des Villes de Vendée.

- Jean-Loïc Le Quellec, Noms des villes et villages de Vendée.

     
 
     
Index | France | Poitou historique | Vendée | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de Fontenay-le-Comte.
©2001 - 2017 Société Vexillologique de l'Ouest | Dessins © Thierry Gilabert
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.