Nouvelle-France

NOUVELLE-FRANCE

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la Nouvelle-France.


Armes de la Nouvelle-France à Québec

 

 


Pavillon royal


Pavillon de la France


Pavillon civil de France

Nouvelle-France
Pavillon marchand de France - 1689

Nouvelle-France
Pavillon marchand de France - 1661


Pavillon marchand de France - avant 1660

 

 

[USA] [CANADA] NOUVELLE-FRANCE. La Nouvelle-France est le nom attribué aux terres françaises d'Amérique du Nord jusqu'en 1763. Plusieurs nations amérindiennes vivaient depuis des siècles sur ce territoire et les Vikings le connaissaient. Toutefois, c'est surtout à partir de la fondation de Québec (1608) jusqu'à la cession du Canada à l'Angleterre (1763) que la France imprègna l'histoire d'un continent dont elle a contrôlé les trois-quarts des terres. La France implanta, notamment dans la vallée du Saint-Laurent, une population qui réussit encore aujourd'hui à affirmer sa vitalité.

Histoire de la Nouvelle-France : la présence de la France comme puissance coloniale en Amérique du Nord s'étend du XVIe siècle, époque des grandes découvertes et des voyages de pêche, jusqu'à l'orée du XIXe siècle, avec la vente de la Louisiane aux États-Unis par Napoléon Bonaparte. résumé.

Drapeau de la Nouvelle-France : le drapeau à croix blanche est celui des pavillons de la France de l'époque : croix blanche sur fond bleu. Le drapeau de la Nouvelle-France rappelle aussi la prise du Canada par Jacques Cartier, en plaçant l'écu de France d'azur à trois fleur-de-lys d'or sur une grande croix en bois, inaugurant une tradition héraldique et vexillologique encore bien vivante en Amérique-du-Nord. La croix blanche figure cette croix sur laquelle l'écu y est posé de la même façon. Le drapeau et les drapeaux de la Nouvelle-France sont également les héritiers des drapeaux et pavillons qui identifiaient pleinement l'Amérique française qui sont les pavillons civils et marchands de France : bleu à croix blanche.

Armoiries de la Nouvelle-France : les premières armoiries de la Nouvelle-France sont celles de la France et du roi de France posées par Jacques Cartier en 1534 sur des grandes croix en bois indiquant la souveraineté française des lieux et l'autorité du roi de France des Grands-Lacs jusqu'en Louisiane.

Sceau de la Nouvelle-France

Les armoiries royales sont placées sur les édifices publics, sur les églises et sont gravées sur tous les sceaux d'organismes gouvernementaux dont l'Amirauté et le Conseil du Québec.

<- Sceau du Conseil Supérieur de la Nouvelle-France.
L'écu de France est entouré des colliers de St-Michel et du St-Esprit.

Québec, 19 septembre 1742. Archives Nationales du Canada.


L'usage des armoiries royales comme symbole d'autorité se répandra très vite et largement dans les possessions anglaises et françaises. Les armes royales françaises seront arborées en Acadie, au Canada, à Terre-Neuve, dans l'Illinois et en Louisiane, souvent accompagnées d'armoiries de particuliers, tels vice-rois, grands prélats, ministres et gouverneurs. On les trouvera non-seulement sur des oeuvres «monumentales» où elles proclament la souveraineté, mais encore sur des cartulaires, portulans, sceaux, tableaux, médailles, monnaies et objets du culte.

Sur la carte de Magiolo, établie en 1524 d'après les expéditions de Verrazanno (explorateur florentin au service de François Ier), apparaît une bannière portant l'écu d'azur aux trois fleurs-de-lys d'or et un écu d'hermine plain. Verrazanno, qui s'était rendu en 1524 dans ce qui est aujourd'hui la Virginie, donna une toponymie française à la côte atlantique nord-américaine. Une Histoire notable de la Floride publiée en 1586, rapporte qu'il «planta en ce païs les enseignes et armoiries du roy de France, de sorte que les Espagnols mesmes qui y furent depuis ont nommé ce païs Terre Francesque». résumé. C'est par le drapeau de France, bleu à trois fleurs-de-lys d'or que les territoires français étaient identifiés, ainsi que par le drapeau bleu à croix blanche de St-Michel, qui était le pavillon civil et marchand de France. C'était le seul drapeau, la seule enseigne dont on sait que la population et les navigateurs de Nouvelle-France pouvaient faire usage sans restriction, leur assurait la sécurité du roi de France, et qui était comme marque de leur identité française, de leur culture française et de leur fait français. Le drapeau blanc était le drapeau de la marine royale uniquement, avec restriction d'usage.

Géographie de la Nouvelle-France : résumé.

Liens et sources :
- Daniel Cogné
"L'Héraldique au Québec, Un patrimoine à découvrir".
- Robert Pichette "Les Armoiries de Souveraineté des Possessions Françaises en Amérique".
- Auguste Vachon "Les Armoiries pour le Canada du Temps de Louis VIV".
- Yves Drolet "Le Bleu et le Rouge".

Etudes sur les armes de la Nouvelle-France en ligne sur le site heraldicamerica.


 

Index | France | Canada | Etats-Unis d'Amérique | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la Nouvelle-France.
Utilisation gratuite des images et fichiers HD, sur demande et si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.
©2001 - 2019 Société Vexillologique de l'Ouest.