VILLE DE GAP

Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Gap


     

Armoiries de la ville de Gap

 


Drapeau du Dauphiné

 

[05] HAUTES-ALPES. GAP. Préfecture et chef-lieu du département Hautes-Alpes, sur la rivière Luye (affl. de la Durance). Centre commercial et administratif. Population 41.071 habitants (les Gapençais).

Origine du nom de Gap : anciennement Vappincum, puis Vappum, et Gap dès le XIIIe siècle. Le toponyme Vappincum vient du radical Vapp- de sens inconnu et du suffixe ligure -incu.

Histoire de la ville de Gap : ancien camp militaire fondé par Auguste en 14 av. J.-C. pour surveiller un carrefour de routes, Gap devient cité en 378. Une enceinte destinée à protéger la ville est construite. La ville devient siège d'un évêché au IVe siècle. Gap est sous les pouvoirs spirituel et temporel des évêques, qui en sont aussi les comtes. La ville est intégrée au royaume Burgonde, et à celui d'Arles. En 570, elle subit les invasions Lombardes puis les attaques sarrazines. Au Xe siècle, les évêques de Gap deviennent seigneurs de la ville. En 1202, Gap passe au Dauphiné et profite de l'installation des papes en Avignon, qui crée au travers des Alpes un courant de commerce. En 1378, elle bénéficie d'une charte de commune. Aux XVIe et XVIIe siècles, acquise à la Réforme sous l'impulsion du gapençais Guillaume Farel, la ville est dévastée par les guerres de religion. En 1802, le préfet Ladoucette développe les infrastructures routières de la région et désenclave la ville.

Drapeau de la ville de Gap : le drapeau municipal est divisé verticalement en deux bandes, la première bleue et la seconde d'or. Les couleurs sont celles des armoiries. Une variante existe avec les armoiries au centre, brochantes sur les deux bandes.

Armoiries de la ville de Gap : d'azur à la porte fortifiée d'or, ouverte du champ, sommée de quatre tourelles, les deux du centre plus hautes couvertes, les deux autres crénelées, le tout d'or maçonné de sable. L'écu est timbré d'une couronne murale à quatre tours crénelées d'or et est soutenu par une branche de chêne à dextre, de laurier à senestre, liées de gueules. Les deux tours couvertes symbolisent le pouvoir ecclésiastique, les deux tours crénelées le pouvoir civil. Ces armoiries ont été concédées par le roi au XVIIème siècle.

Liens et sources :
- Lucien Ph. - Quelques drapeaux de villes des régions alpines, in Emblèmes et pavillons n°4.
- site de la ville de Gap.
- site de l'Office de Tourisme de Gap - Histoire.
- site de la C.C.I. de Gap.
- site de Gap-Hautes-Alpes-Rugby.
- site de Hockey Gap - Les Rapaces.
- autre site de présentation des emblèmes de Gap.

 

Index | France | Dauphiné | Drapeaux, armoiries, symboles et emblèmes de la ville de Gap.
©2001 - 2017 Société Vexillologique de l'Ouest | © Thierry Gilabert
Utilisation gratuite et libre des images, si la source "Société Vexillologique de l'Ouest" est indiquée avec un lien renvoyant sur cette page.